News in brief

(Français) Dépression et risque cardiovasculaire : quand la lutte des classes s’en mêle…

07 Apr 2017 - 11h42 | By INSERM PRESS OFFICE | Neurosciences, cognitives sciences, neurology and psychiatry

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Classes sociales

© Fotolia

La dépression n’est pas seulement l’une des maladies les plus invalidantes au niveau mondial, elle est également associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires, notamment de maladie coronarienne (angine de poitrine et infarctus du myocarde).

Selon une étude de l’Inserm menée chez 10 000 personnes suivies pendant plus de 20 ans, ce risque serait deux fois plus important si la dépression survient chez un employé ou un ouvrier que si elle survient chez un cadre. Ces données sont issues de la cohorte française Gazel, constituée des anciens employés de l’ex-EDF-GDF, et ont été analysées par une équipe multi-disciplinaire associant psychiatres, épidémiologistes et cardiologues.Les symptômes dépressifs ont été mesurés en 1993 puis chaque événement cardiaque survenu pendant le suivi a été soigneusement validé par un comité d’experts.

Cette étude montre que le risque cardiaque associé à la dépression est d’autant plus élevé que la position socio-professionnelle est basse. Elle montre également que ce risque n’est pas expliqué par les comportements de santé comme le tabagisme ou l’exercice physique, ce qui suggère que la dépression pourrait avoir un impact direct sur la santé cardiovasculaire.

Reste à comprendre pourquoi ces mécanismes seraient plus présents chez les employés et ouvriers que chez les cadres. Une plus grande réactivité au stress en cas de rang social perçu faible, comme illustrée par certaines études en neurosciences, constitue une piste plausible. Quoi qu’il en soit, ces résultats invitent à prêter particulièrement attention à la santé cardiovasculaire des personnes déprimées, d’autant plus qu’elles cumulent d’autres difficultés psycho-sociales.

TO CITE THIS POST :
brève – Inserm press room (Français) Dépression et risque cardiovasculaire : quand la lutte des classes s’en mêle… Link : http://presse.inserm.fr/en/francais-depression-et-risque-cardiovasculaire-quand-la-lutte-des-classes-sen-mele/28010/
fermer
fermer
RSS Youtube