Press releases

(Français) Efficacité d’une double approche innovante de thérapie génique dans une maladie neuromusculaire

Press release | 31 Mar 2017 - 15h17 | By INSERM PRESS OFFICE
Genetics, genomics and bioinformatics

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

ADN 

©fotolia

Des chercheurs du centre de recherche en Myologie de l’Institut de Myologie (Unité 974 : Inserm/CNRS/Université Pierre et Marie-Curie/Association Institut de Myologie), dirigé par Gillian Butler-Browne, en collaboration avec deux équipes de Royal Holloway-Université de Londres et de Benitec BioPharma, ont démontré l’efficacité d’une double approche innovante de thérapie génique dans la dystrophie musculaire oculo-pharyngée. En combinant deux vecteurs aux fonctions complémentaires, les chercheurs sont parvenus à restaurer la force musculaire d’un modèle murin de la maladie. Ces travaux, coordonnés par George Dickson (Université de Londres) et Capucine Trollet, chercheuse Inserm à l’Institut de Myologie, sont publiés ce jour dans Nature Communications. Ils ont été soutenus notamment par l’AFM-Téléthon.

La dystrophie musculaire oculopharyngée (DMOP) est une maladie neuromusculaire qui apparait tardivement (entre 40 et 60 ans) et qui se traduit essentiellement par un affaiblissement des paupières supérieures (ptosis), des difficultés de déglutition (dysphagie) et progressivement une faiblesse des muscles des cuisses. Cette maladie génétique est due à une augmentation anormale du nombre de répétitions d’un triplet (GCG) sur le gène codant la protéine PABPN1 générant alors des dysfonctionnements dans les noyaux des cellules musculaires des patients.

Le travail collaboratif des chercheurs, a permis de démontrer l’efficacité d’une stratégie de thérapie génique innovante pour la DMOP :

grâce à la combinaison de deux vecteurs viraux AAV – l’un détruisant complètement PABPN1 muté, l’autre apportant le matériel nécessaire à la production d’une protéine PABPN1 fonctionnelle – ils sont parvenus à réduire la fibrose des tissus musculaires, à restaurer la force musculaire

et à normaliser l’expression des ARN dans un modèle murin de la maladie. L’efficacité de cette approche innovante a également été observée dans des cellules dérivées de patients.

Ces travaux, dont l’objectif initial était d’établir la preuve de concept de cette approche innovante, permettent désormais d’envisager une approche de thérapie génique pour le traitement de cette dystrophie musculaire.

TO CITE THIS POST :
Press release – Inserm press room (Français) Efficacité d’une double approche innovante de thérapie génique dans une maladie neuromusculaire Link : http://presse.inserm.fr/en/francais-efficacite-dune-double-approche-innovante-de-therapie-genique-dans-une-maladie-neuromusculaire/27979/
Sources

PABPN1 gene therapy for oculopharyngeal muscular dystrophy
A. Malerba1,*, P. Klein2,3,*, H. Bachtarzi1,w, S.A. Jarmin1, G. Cordova2,3, A. Ferry2,3, V. Strings4,
M. Polay Espinoza2,3, K. Mamchaoui2,3, S.C. Blumen5, J. Lacau St Guily2,3,6, V. Mouly2,3, M. Graham4, G. Butler-Browne2,3, D.A. Suhy4, C. Trollet2,3,* & G. Dickson1,*

1 School of Biological Sciences, Royal Holloway, University of London, Egham Hill, Egham, TW20 0EX Surrey, UK.
2 Sorbonne Universités, UPMC Univ Paris 06, UM76, INSERM U974, Institut de Myologie, CNRS FRE3617, 47 bd de l’Hôpital, 75013 Paris, France.
3 Sorbonne Paris Cité, Université Paris Descartes, 75006 Paris, France.
4 Benitec Biopharma, 3940 Trust Way, Hayward, California 94545, USA.
5 Department of Neurology, Hillel Yaffe Medical Center, Hadera and Rappaport Faculty of Medicine, The Technion, 1 Efron Street, Haifa 31096, Israel.
6 Department of Otolaryngology-Head and Neck Surgery, Faculty of Medicine and University Pierre-et-Marie-Curie, Paris VI, Tenon Hospital, Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, 75252 Paris, France.

Nature communications

fermer
fermer
RSS Youtube