Press review

12 May 2017

12h28 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Rapport sur l’état de santé de la population en France

Le rapport « L’état de santé de la population en France » publié par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) et coordonné pour la première fois avec l’agence Santé publique France, a été rendu public le 11 mai, indiquent Le Monde et Libération. Si ce dernier constate que l’état de santé des Français est « globalement bon » à l’instar de nos voisins européens, de richesse similaire, avec une espérance de vie élevée en 2015 de 85 ans pour les femmes et de 78,9 ans pour les hommes, il constate également la persistance du poids des inégalités sociales. Ainsi, un homme diplômé et cadre vivra en moyenne plus longtemps qu’un homme sans diplôme et ouvrier.

Le Monde, Libération, 12/05

Entretien avec Hervé Chneiweiss, président du comité d’éthique de l’Inserm

Dans un entretien accordé à L’Humanité, Hervé Chneiweiss, chercheur en neurologie, en neurobiologie et président du comité d’éthique de l’Inserm, explique comment augmenter et réparer le cerveau. Il souligne que « le programme Human Brain Project se donne dix ans et mobilise 250 équipes dans toute l’Europe avec un budget de 1 milliard d’euros pour comprendre un module de base d’une région du cerveau, le cortex cérébral, et modéliser le fonctionnement d’un ensemble de 20 000 cellules ». Il ajoute : « Il faut rester modeste et reconnaître que, lorsqu’on parle de cerveau, nous sommes de grands ignorants ». Il affirme : « Je ne crois pas qu’on pourra, dans un jour lointain, télécharger sa mémoire sur un ordinateur ».

L’Humanité, 12/05

En Bref

La Journée mondiale de la fibromyalgie, qui a lieu aujourd’hui, est l’occasion pour l’association Fibromyalgie France de lancer un appel inédit aux dons pour financer la recherche sur les causes de cette affection qui se caractérise par des douleurs inexpliquées, toujours reconnue comme un syndrome et non une maladie. De 1,5 à 2 millions de Français souffriraient de ce syndrome.

Le Parisien, 12/05

Le Nouvel Economiste se penche sur les données de santé qui sont un « gisement formidablement prometteur » pour l’identification de facteurs de risque de maladie, l’aide au diagnostic, ou encore le suivi d’efficacité des traitements ; mais qui pâtissent d’une « exploitation calamiteuse ». Le journal explique que « les algorithmes exploitant ces petaoctets de données vont – une fois surmontés d’impressionnants défis humains, techniques, juridiques, éthiques – révolutionner les « performances » de la médecine ».

Le Nouvel Economiste, 12/05

Le Figaro s’intéresse au syndrome d’Ehlers-Danlos (SED), maladie rare du tissu conjonctif qui provoque des symptômes très variés et douloureux. La forme classique affecterait entre 7 000 et 35 000 personnes, selon les données officielles, ou plutôt près d’un million de malades, estime Claude Hamonet, professeur émérite de médecine physique et ancien responsable d’une consultation Ehlers-Danlos à l’Hôtel-Dieu (Paris).

Le Figaro, 12/05

Search
in the press reviews


Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.




fermer
fermer
RSS Youtube