Press review

19 February 2016

12h38 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Inégalités face à l’espérance de vie

Le Figaro rend compte d’une étude publiée par l’Insee qui révèle que, concernant l’espérance de vie, « l’inégalité entre les sexes reste plus forte que celle entre les classes ». Ainsi, « les hommes cadres ont beau vivre 6,4 ans de plus que les ouvriers, leur espérance de vie à 35 ans demeure plus courte que celle des ouvrières », explique le quotidien. Selon l’Insee, « les ouvrières, qui sont les femmes les moins favorisées en termes d’espérances de vie, vivent en moyenne presque un an de plus que les hommes cadres, qui sont les hommes les plus favorisés ». Un cadre peut ainsi à 35 ans et dans les conditions de mortalité de 2009-2013, vivre encore 49 ans, contre presque 50 ans pour une ouvrière. Par ailleurs, les femmes cadres, quant à elles, ont une espérance de vie de quatre ans supérieure à celles des hommes cadres.

Le Figaro, 19/02

En Bref

Le Parisien Magazine souligne que des chercheurs de l’Inserm et de l’UPMC « ont réussi à ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer chez des souris ». La technique employée par les chercheurs consiste à « amplifier une population particulière de lymphocytes T, impliquée dans la régulation de processus inflammatoires complexes qui caractérisent la maladie ».

Lire le communiqué « Maladie d’Alzheimer : vers une nouvelle approche d’immunothérapie ? » sur la salle de presse de l’Inserm.

Le Parisien Magazine, 19/02

Le Parisien Magazine fait part des travaux menés par des chercheurs de l’Inserm (Unité 996 « Inflammations, chimiokines et immunopathologies ») qui ont permis de découvrir que « les bactéries naturellement présentes dans l’intestin jouent un rôle dans la résistance [du foie] à la toxicité de l’alcool ».

Retrouvez le communiqué « La susceptibilité individuelle à la toxicité hépatique de l’alcool dépend du microbiote intestinal » sur la salle de presse de l’Inserm.

Le Parisien Magazine, 19/02

Le Huffington Post rend compte de la mise au point d’un bracelet, qui propose d’injecter une dose quotidienne de caféine directement via la peau. Selon la société à l’origine de ce bracelet « comme la nicotine, les molécules de caféine sont assez petites pour pénétrer l’épiderme et se diffuser dans le sang ». Christophe Bernard, directeur de recherche Inserm, indique cependant que « si la caféine est diffusée lentement il y a un risque d’une dégradation avant que l’effet se fasse ressentir ».

Huffingtonpost.fr, 18/02

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube