Press review

03 November 2017

13h14 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Cancer de l’ovaire : vers un test sanguin pour détecter la maladie

Santemagazine.fr souligne que « près de 4 600 femmes sont touchées chaque année en France par un cancer de l’ovaire ». Le site ajoute que la maladie est souvent diagnostiquée à un stade avancé, provoquant 3 150 décès par an, car « la tumeur peut se développer jusqu’à atteindre un volume important avant de provoquer des symptômes qui incitent à consulter, explique l’Inserm ». Selon une étude menée par les chercheurs du Brigham and Women’s Hospital aux Etats-Unis, un test sanguin pourrait améliorer la détection précoce de la maladie. Dans la revue eLife, « les scientifiques expliquent avoir travaillé sur une partie du génome, les molécules microARN, dont le rôle consiste à activer des gènes ».

Santemagazine.fr, 02/11

Hypertension : effet bénéfique des aliments épicés

Selon les chiffres de l’Inserm, l’hypertension artérielle touche environ 20% de la population adulte et concerne 90% des plus de 85 ans. Pour la réduire, les chercheurs du Chongqing Institute of Hypertension, en Chine, conseillent de manger épicé. Leur étude, publiée par la revue Hypertension, révèle que les aliments épicés avec des piments forts permettent de réduire la consommation de sel, et de réduire ainsi l’hypertension. Les chercheurs ont en effet constaté que les personnes ayant l’habitude de consommer une dose élevée de capsaïcine, substance qui donne le goût aux piments, présentent une tension artérielle basse, et sont plus sensibles au sel. Ceux qui préféraient le sel aux épices présentaient une tension artérielle plus élevée.

Santemagazine.fr, 02/11

En Bref

Le Quotidien du Médecin souligne qu’en mai 2017 le Haut Conseil des Biotechnologies (HCB) a rendu un avis sur l’utilisation de moustiques génétiquement modifiés (GM) dans le cadre de la lutte antivectorielle (LAV) contre Zika, la dengue et le paludisme. Eric Marois (Unité Inserm 963, Strasbourg) qui a participé aux consultations préalables à cet avis, rappelle au journal que « l’idée d’utiliser des moustiques GM vient du fait que les autres solutions atteignent leurs limites ».

Le Quotidien du Médecin, 02/11

Des chercheurs européens proposent de contrôler les immunoglobulines G (IgG) en excès dans les maladies auto-immunes (MAI) en inhibant leur recyclage à l’aide d’un nouvel anticorps monoclonal (AcMo) sélectif, le rozanolixisumab, explique Le Quotidien du Médecin. L’étude préliminaire, très encourageante, réalisée par Peter Liessling et al., est publiée dans Science Translational Medicine.

Le Quotidien du Médecin, 02/11

 

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube