Press review

05 May 2017

12h33 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

La recherche dans les pathologies de l’œil avance

Les Echos se penchent sur « l’innovation au cœur des pathologies de l’œil », et plus particulièrement sur la DMLA, une dégénérescence maculaire liée à l’âge pour laquelle les besoins ne sont pas encore tout à fait satisfaits. José-Alain Sahel, directeur de l’Institut de la Vision, abrite à Paris une quinzaine d’équipes académiques (Inserm-UPMC-CNRS) travaillant sur les maladies de la vision et les moyens de les traiter. Dans son état des lieux de la recherche dans ce domaine, il souligne notamment : « (…) Un espoir : voir arriver à terme le développement de traitement pour la forme sèche [de la maladie] aussi révolutionnaire que les anti-angiogéniques pour la forme humide ». Des résultats prometteurs sont également constatés dans la thérapie génique et l’optogénétique.

Les Echos, 05/05

Le virus du sida éliminé chez des souris

Une équipe de chercheurs de la Temple University de Philadelphie (Etats-Unis) a réussi à éliminer le virus du sida de l’organisme d’une souris de laboratoire, rapporte 20Minutes.fr. Les résultats de cette étude, menée depuis plusieurs années, ont été publiés le 3 mai dans la revue Molecular Therapy. Pour la réaliser, les chercheurs ont utilisé l’outil d’édition du génome, Crispr. Olivier Schwartz, directeur de l’unité de recherche Virus et immunité à l’Institut Pasteur, et membre d’un groupe de travail à l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites (ANRS), indique : « Cette hypothèse de travail est très intéressante, en ce qu’elle cherche à utiliser cette technique d’édition génomique pour parvenir à ôter le VIH de l’ADN de la cellule vivante infectée ». 

20Minutes.fr, 04/05

En Bref

Suite aux décès inexpliqués de 12 personnes au Liberia il y a une semaine, les investigations se poursuivent pour en comprendre l’origine. Le 28 avril dernier, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a précisé que les échantillons testés sont revenus négatifs pour le virus Ebola et la fièvre de Lassa. « Cela pourrait être un empoisonnement ou une intoxication collective sévère », indique Denis Malvy, membre de l’équipe Inserm « Maladies infectieuses dans les pays à ressources limitées ».

Pourquoidocteur.fr, 04/05

 

Le Figaro se penche sur « le superpouvoir du rat-taupe nu », un petit rongeur sud-africain qui peut survivre sans oxygène pendant 18 minutes, et vivre jusqu’à 30 ans en bonne santé, soit dix fois plus qu’un mammifère de sa taille. Gérard Friedlander, professeur de physiologie à l’université Paris-Descartes, indique : « Nous avons maintenant une centaine d’animaux à l’Ecole nationale vétérinaire de Maisons-Alfort, et nous menons les premiers programmes de recherche à l’hôpital Necker. Nous essayons de comprendre pourquoi ses artères restent aussi souples avec l’âge, mais aussi le rôle que pourrait jouer l’exercice physique ou l’alimentation dans son métabolisme exceptionnel ».

Le Figaro, 05/05

 

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube