Press review

09 June 2017

12h38 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

AVC : les surprenantes vertus des sirops contre la toux

Une équipe de chercheurs de l’Inserm et de l’Université de Caen ont découvert qu’un composant du sirop contre la toux pourrait dissoudre les caillots sanguins en cas d’AVC, rapportent Pourquoidocteur.fr, Huffingtonpost.fr, Topsante.com et Legeneraliste.fr. Ces médicaments tels que Mucomyst, Exomuc, Fluimucil… couramment utilisés contiennent de la N-acétylcystéine. Les chercheurs ont montré que l’injection intraveineuse de N-acétylcystéine permettait de limiter la formation de caillots résistants aux approches conventionnelles. Ces travaux, coordonnés par Maxime Gauberti et Sara Martinez, publiés dans la revue Circulation, ont été menés chez la souris. Ces derniers soulignent : « (…) La démonstration de ses effets thrombolytiques pourrait avoir de très larges applications pour la prise en charge des patients atteints d’AVC ischémiques ou d’infarctus du myocarde. Nous souhaitons œuvrer dans ce sens et démarrer le plus rapidement possible un essai clinique ».

Pourquoidocteur.fr, Huffingtonpost.fr, Topsante.com, Santemagazine.fr, Legeneraliste.fr, 08/06

Reprise du communiqué du 08/06 : “Le principal composant du sirop contre la toux efficace en cas d’AVC

Les investisseurs séduits par les thérapies basées sur le microbiote

La Tribune explique que « les investisseurs [sont] de plus en plus séduits par les thérapies basées sur le microbiote », les fonds d’investissement et les laboratoires pharmaceutiques ayant investi plus de 700 millions de dollars entre 2011 et 2016 dans ces dernières. Isabelle de Crémoux, présidente du fonds d’investissement Seventure Partners, indique : « On pense que le microbiote va générer des plus-values. Le domaine croit plus vite que ce qu’on attendait ». Selon le cabinet Microbiome Invest, « en 2016, en grimpant autour des 600 millions de dollars, les sommes investies ont dépassé celles cumulées lors de la période 2011-2015 », explique le quotidien. Les maladies gastro-intestinales représentent à elles seules 36% de ces investissements. L’Inserm rappelle : « Le microbiote intestinal est le plus important de tous, car il représente deux à dix fois le nombre de cellules qui constituent le corps humain ».

La Tribune, 09/06

En Bref

Le Figaro, Topsante.com et Frequencemedicale.com reviennent sur l’utilisation de la circulation extracorporelle également appelée ECMO (Extracorporelle Membrane Oxygenation), faite sur les lieux d’accidents en cas d’arrêt cardiaque par les secouristes du Samu de Paris. La circulation sanguine alors déviée du cœur, passe par une machine qui joue à la fois le rôle de pompe et de filtre oxygénant. Cette pratique stabilise le patient, et permet aux médecins d’évaluer l’état de son cerveau. Elle a été testée sur 156 patients dans le cadre d’une étude menée par Lionel Lamhaut, chercheur Inserm au PARCC (Paris Centre de Recherche Cardiovasculaire) et urgentiste anesthésiste réanimateur au Samu de Paris, et a ainsi permis d’améliorer la survie d’une façon globale.

Topsante.com, Frequencemedicale.com, 08/06, Le Figaro, 09/06

Reprise du communiqué du 04/06 : “Arrêts cardiaques : augmentation de la survie grâce à un système de circulation extracorporelle“.

L’AFP indique qu’environ 5% des enfants et fœtus de femmes infectées par le virus du Zika souffrent de malformations congénitales, selon des statistiques fédérales sur les territoires américains d’outre-mer publiées le 8 juin. Ce taux s’élève à 8% parmi les mères infectées pendant le premier trimestre de la grossesse, souligne le rapport des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

AFP, 08/06

Le Parisien souligne que deux adolescents sont décédés depuis le début de l’année après avoir consommé de la codéine, un antidouleur détourné en drogue. Le journal souligne : « Cet antalgique, de la même famille que l’opium, provoque une sensation de défonce avec un ralentissement du rythme cardiaque ». Florence Vorspan, addictologue à l’hôpital Fernand-Widal, à Paris (AP-HP), explique que la toxicité de la codéine « peut entraîner un coma, parfois mortel si cette substance est associée à des anxiolytiques et de l’alcool ».

Le Parisien, 09/06

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube