Press review

05 September 2016

11h59 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Infarctus du myocarde : risque d’erreurs de diagnostic pour les femmes

Les cardiologues de l’université de Leads et de l’University College de Londres montrent « un risque d’erreur plus important et une mauvaise prise en charge » des femmes en matière d’infarctus du myocarde, souligne Le Figaro. Les chercheurs ont étudié le registre du « Projet d’audit national des infarctus du myocarde », qui recense depuis 2003 tous les infarctus du myocarde (soit 600 000) survenus dans 247 hôpitaux d’Angleterre et du Pays de Galles. Le quotidien souligne que « dans l’étude anglaise, une fois sur trois les cardiologues ou médecins généralistes n’avaient pas fait le diagnostic correct dès le début de la prise en charge ».

Le Figaro, 05/09

En Bref

Santemagazine.fr et Bfmtv.com rendent compte d’une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Zurich (UZH), qui a permis de découvrir un anticorps prometteur contre la maladie d’Alzheimer. Ce traitement permettrait de ralentir le déclin cognitif chez les patients dont les examens dévoilent une accumulation de plaques amyloïdes. L’essai clinique a porté sur 165 patients atteints de la maladie d’Alzheimer à un stade précoce.

Santemagazine.fr, Bfmtv.com, 02/09

Serge Hercberg, professeur de nutrition à l’université Paris 13, Inserm, donne son point de vue dans La Croix sur la question : « Faut-il taxer la « malbouffe » ? » Il affirme : « Je suis favorable à l’instauration d’une taxe qui soit fixée en fonction de la qualité nutritionnelle des produits ». Et d’ajouter : « Ce n’est pas un hasard si cette mesure est préconisée par de nombreux experts dans le monde et par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ».

La Croix, 05/09

Le Journal du Dimanche souligne que la baleine boréale intéresse les chercheurs car, même à un âge avancé, le cancer n’existe pas chez ce mammifère. Cette baleine peut ainsi vivre jusqu’à 230 ans. Louis Hartenberger, paléontologue et ancien directeur de recherches au CNRS à l’Institut des Sciences de l’évolution de l’université de Montpellier 2, explique : « Elles ne connaissent pas le cancer, ni les autres pathologies liées au vieillissement cellulaire ».

Le Journal du Dimanche, 04/09

Une équipe du Karolinska Institutet (Suède), en collaboration avec des chercheurs de l’université de Californie, ont découvert que les pneumocoques « adorent le mucus qui tapisse le nez » humain, souligne Le Figaro. Les chercheurs suédois ont constaté qu’« une des friandises préférées de ces microbes étaient une molécule sucrée, l’acide sialique ». Cette dernière « est connue pour être impliquée dans plusieurs pathologies microbiennes », ajoute le quotidien.

Le Figaro, 05/09

Search
in the press reviews


Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.




fermer
fermer
RSS Youtube