Press review

03 March 2014

12h39 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Les risques liés au traitement de l’hypertension chez les plus âgés


Le Figaro présente une étude réalisée par des chercheurs de Yale aux Etats-Unis et publiée dans JAMA Internal Medicine. Une augmentation du nombre de chutes chez les personnes de plus de 70 ans sous traitements antihypertenseurs a été constatée. Le quotidien explique que la variabilité de la pression artérielle s’accroît avec l’âge et se régule plus difficilement. Les chutes sont dues à de « l’hypotension orthostatique » qui correspond à « une baisse importante de la pression artérielle lors du passage de la station assise à la station debout ». La prise en charge de l’hypertension des octogénaires, qui ne doit pas favoriser les chutes, diffère donc de celle privilégiée pour les quinquagénaires.

Le Figaro, 03/03

L’âge du père a impact sur la santé du bébé


Le Figaro présente deux études faisant le lien entre l’âge du père et la santé du bébé. La première étude mentionnée, réalisée par l’université d’Indiana (Etats-Unis) et publiée dans la revue Jama Psychiatry, a analysé les dossiers médicaux de 2,6 millions de Suédois nés entre 1973 et 2001. Les résultats montrent que « lorsque le père est âgé de plus de 45 ans, le risque d’avoir un enfant souffrant d’autisme est multiplié par 3,5, quel que soit l’âge de la mère ». Concernant l’hyperactivité et les troubles bipolaires, le risque est multiplié respectivement par 13 et 24. La deuxième étude, publiée par une équipe danoise dans Human Reproduction, « associe l’âge du père avec un léger surrisque (+10 à 16%) de mortalité infantile entre 1 et 5 ans, en raison principalement de malformations congénitales ou de cancers ».

Le Figaro, 01/03

En Bref

Le quotidien Les Echos consacre un article à « la révolution du séquençage low cost » : pour un coût de 1000 dollars, un génome humain peut être désormais séquencé en vingt-quatre heures. Les chercheurs n’ont pu jusqu’à maintenant établir qu’un faible nombre de liens « entre les mutations génétiques et la probabilité de contracter certaines maladies ». Cette démocratisation de l’analyse génétique offre de nouvelles perspectives à la médecine personnalisée.

Les Echos, 03/03

Terraeco consacre un dossier à une étude, également reprise par France Info et France Inter, sur l’étiquetage des poissons en France. Réalisée avec l’association Bloom, le Muséum national d’histoire naturelle et un chercheur de l’Inserm, celle-ci a donné lieu à 369 prélèvements d’échantillons dans des poissonneries, restaurants, plats cuisinés et surgelés, etc. Elle met en évidence que bien loin de celui des Etats-Unis, le taux de fraude avoisinerait en France les 4%.

Terraeco, France Info, France Inter, 01/03

Search
in the press reviews


Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.




fermer
fermer
RSS Youtube