Press review

18 May 2017

12h57 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ; et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

Huffingtonpost.fr et Sciencesetavenir.fr soulignent que Frédérique Vidal a été nommée hier ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Docteur en sciences de la vie, Frédérique Vidal a rejoint l’Université Nice Sophia-Antipolis comme maître de conférences en 1995 et y a fait carrière en grimpant les échelons. La chercheuse a notamment identifié la première les gènes responsables d’une grave maladie congénitale : l’épidermolyse bulleuse. Daniel Aberdam, directeur de recherche à l’Inserm et co-auteur de cette découverte, indique que dans les années 90, une telle avancée : « […] était extrêmement ardue on était dans une phase pionnière, avec un séquençage génétique manuel». Par ailleurs, Agnès Buzyn, cancérologue reconnue, qui était présidente de la Haute Autorité de santé (HAS), a été nommée ministre de la Santé.

Huffingtonpost.fr, Sciencesetavenir.fr, 17/05, Le Parisien, 18/05

Comment notre enfance influe nos choix politiques

La-croix.com et Legeneraliste.fr indiquent que, « selon une étude de l’Inserm, avoir souffert de pauvreté dans la prime enfance renforce l’adhésion à des attitudes politiques autoritaires à l’âge adulte ». Cette étude, menée par des chercheurs de l’unité mixte de recherche 960 « Laboratoire de Neurosciences Cognitives » en collaboration avec Sciences-Po, dont les résultats viennent d’être publiés dans la revue Evolution and Human Behavior, s’est appuyée sur des tests demandant aux participants leurs premières impressions sur des visages d’hommes politiques modélisés par ordinateur et calibrés pour représenter des niveaux de « dominance » et de « confiance » variables. Cette constatation a été effectuée à la fois sur un échantillon de la population française, mais également sur un panel de 46 pays européens.

La-croix.com, Legeneraliste.fr, 17/05

Reprise du communiqué du 17/05 : “Notre enfance influence-t-elle nos choix politiques ?

En Bref

Science-et-Vie.com explique que « la mutation d’un gène, situé sur le chromosome X, provoque des anomalies dans les synapses, ces zones de contact entre les neurones ». Ce phénomène expliquerait certaines déficiences intellectuelles et troubles autistiques. Frédéric Laumonnier chercheur Inserm à l’origine de cette découverte, souligne : « Chez les souris dont nous avons activé le gène PTCHD1, nous avons observé des problèmes de mémorisation. La structure des synapses excitatrices situées dans l’hippocampe étaient altérée, et leur activité, diminuée ». Selon lui, « il s’agit d’une avancée importante pour la compréhension des troubles du spectre autistique et des déficiences intellectuelles ».

Science-et-Vie.com, 17/05

Reprise du communiqué du 04/05 : “Autisme et déficiences intellectuelles : la communication entre les neurones mise en cause

Le Quotidien du Médecin souligne que les 25e journées sur la mucoviscidose organisées par le laboratoire Mylan à Nice, ont été l’occasion de faire un bilan sur la prise en charge assurée par les Centres de Ressources et de Compétences de la Mucoviscidose (CRCM). Le journal rappelle que « créé en 1992 par l’Inserm, le registre mucoviscidose réalise des enquêtes pérennes chaque année, à partir des données saisies dans les 43 centres de ressources et de compétences de la mucoviscidose (CRCM) et dans 17 autres services prenant en charge des patients ».

Le Quotidien du Médecin, 18/05

Challenges rend compte d’un essai clinique, mené par l’hôpital universitaire de Fribourg (Suisse), l’université de Bonn (Allemagne) et l’université Johns Hopkins de Baltimore (Etats-Unis), qui consiste à implanter des électrodes en permanence dans le cerveau afin de soigner les cas de dépression les plus graves. Les médecins ont implanté chez huit patients deux électrodes dans les deux branches « du faisceau antérieur du cerveau médian », impliquées dans le système de récompense.

Challenges, 18/05

Le Figaro, qui se penche sur le cancer du pancréas, explique que « dépistée tardivement car elle ne se manifeste qu’à un stade déjà évolué, la maladie doit être traitée en urgence ». Selon le Pr Pascal Hammel, chef du service d’oncologie digestive de l’hôpital Beaujon (Clichy, AP-HP), « le cancer du pancréas tue plus que les accidents de la route. Et dans dix ans, il tuera plus que tous les autres cancers hormis celui du poumon ».

Le Figaro, 18/05

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube