Press review

09 April 2015

13h50 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Les arrêts cardiaques, plus fréquents dans les gares parisiennes

Une étude réalisée par l’Inserm révèle que les gares sont les principales zones à risque d’arrêt cardiaque sur la voie publique à Paris, rapporte l’ensemble des médias. L’équipe Inserm dirigée par Eloi Marijon a recensé et géolocalisé tous les arrêts cardiaques survenus sur la voie publique, entre 2000 et 2010. Ils ont constaté que les 5 gares parisiennes « concentrent 20 % du nombre total d’arrêts cardiaques sur la voie publique ». Par ailleurs les chercheurs Inserm notent « qu’il existe une forte association [de l’incidence de ces arrêts cardiaques] avec la fréquentation d’un lieu ».

Retrouver l’article “Les arrêts cardiaques plus fréquents dans les gares parisiennes ” sur le site de l’Inserm

AFP, Europe 1, 08/04, Les Echos, Libération, Direct Matin, Metronews-Paris, 20 Minutes-Grand Paris, France Bleu, 09/04

Les 18-25 ans consomment plus de drogue et d’alcool

Le Figaro rend compte des premiers résultats du baromètre 2014 de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé et de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies. Il en ressort que les 18-25 ans, « notamment (…) les filles », ont « un penchant de plus en plus marqué pour le cannabis, l’alcool et l’ecstasy », explique le quotidien. L’usage de cannabis chez les jeunes a augmenté de 10% par rapport à 2010. Parallèlement, les chiffres dénoncent aussi un vrai essor des ivresses et des beuveries express (« binge drinking »). Phénomène inquiétant puisque selon Mickaël Naassila, directeur de recherche à l’Inserm, « l’atteinte morphologique au niveau cérébral est plus importante chez les binge drinkers que chez les buveurs sociaux ».

Le Figaro, 09/04

En Bref

Afsaneh Gaillard, responsable d’une équipe de recherche Inserm, « explique comment un nouveau mode de thérapie cellulaire a permis de remplacer des neurones lésés du cortex » dans Paris Match. Les chercheurs ont réussi avec succès à réparer des régions cérébrales endommagées chez des souris, grâce à une greffe de neurones obtenus en laboratoire à partir de cellules souches. L’équipe prévoit de reproduire cette thérapie chez le singe avant de pouvoir « envisager un essai chez l’homme ».

Retrouver le communiqué « Réparer le cortex cérébral, c’est possible » sur la salle de presse de l’Inserm.

Paris Match, 09/04

Le Quotidien du Médecin indique qu’une équipe pilotée par Michel Nussenzweig, à l’université Rockefeller (New York) a réussi à contrôler le VIH chez des patients infectés, grâce à « une nouvelle génération d’anticorps neutralisants très puissants, appelés 3BNC117 ». Bien que, comme les traitements déjà existants, ces anticorps « ne s’envisagent qu’en association », ils relancent l’espoir d’un vaccin préventif.

Le Quotidien du Médecin, 09/04

En 2006, Philippe Dartevelle du centre Marie-Lannelongue, au Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine), a réalisé la reconstruction d’une trachée avec la greffe des tissus du patient provenant d’un morceau de son avant-bras. La Fondation des Gueules cassées décerne aujourd’hui un prix de 50 000 euros à l’équipe du centre chirurgical Marie-Lannelongue et à Dominique Fabre, chirurgien thoracique, qui chapeaute les travaux de recherche toujours menés pour améliorer cette technique.

 Le Parisien, 09/04

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube