Press review

09 November 2017

14h01 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Greffe de peau quasi intégrale réussie sur un enfant

Une équipe de médecins allemands et italiens a réussi une greffe de peau quasi intégrale sur un enfant, rapporte Le Figaro. Cette première mondiale est dévoilée dans la revue Nature. Le petit garçon de 7 ans, réfugié syrien, admis en juin 2015 au sein du service des grands brûlés de l’hôpital pour enfants de Bochum, une ville située à l’est de l’Allemagne, est atteint d’une épidermolyse bulleuse, une maladie génétique rare. Cédric Blanpain, spécialiste des cellules souches et professeur de biologie du développement à l’Université libre de Bruxelles, explique : « Les cellules prélevées chez le garçon ont été cultivées en laboratoire. Les chercheurs ont ensuite infecté ces cellules avec un virus transportant la version corrigée du gène. Celui-ci s’est alors intégré au sein du matériel génétique des cellules du petit garçon ». Entre octobre 2015 et janvier 2016, trois opérations ont permis de greffer sur le petit garçon la nouvelle peau.

Le Figaro, 09/11

Diabète de type 2 : amélioration de l’hygiène de vie et la santé grâce à un coaching en ligne

Relaxnews indique que « des médecins français de l’hôpital Bichat à Paris ont testé un programme de e-coaching, basé sur un bilan nutritionnel et une prescription d’activité physique, auprès de 120 patients diabétiques de type 2 avec une obésité abdominale ». Ces travaux ont été publiés dans le Journal of Medical Internet Research (JMIR). Ce programme en ligne, intitulé ANODE (« Accompagnement nutritionnel de l’obésité et du diabète par e-coaching »), a pour objectif de réduire les apports énergétiques et augmenter le niveau d’activité physique de patients diabétiques, et améliore la santé des malades présentant un excès de poids, selon les conclusions d’une étude française publiée le 8 novembre. Ces travaux ont été coordonnés par le Dr Boris Hansel et le Pr Ronan Roussel, du service de diabétologie-endocrinologie et nutrition de l’hôpital Bichat – Claude-Bernard, AP-HP et du centre de recherche des Cordeliers (Inserm/ Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris-Diderot/ Université Paris-Descartes).

Relaxnews, 08/11

 Reprise du communiqué du 08/11 « Efficacité du e-coaching nutritionnel chez les patients diabétiques de type 2 avec obésité abdominale »

En Bref

La Croix brosse le portrait de Déborah Bourc’his, épigénéticienne, qui travaille avec son équipe à l’Institut Curie. La chercheuse, qui vient de recevoir le prix Sciences du vivant 2017 de la Fondation Bettencourt-Schueller, travaille depuis presque vingt ans sur le rôle de l’épigénétique dans la reproduction des mammifères, étudiant ainsi certains changements dans l’activité des gènes des cellules reproductives. Elle est également directrice de recherche à l’Inserm, précise le journal. La Croix, 09/11

Des biologistes britanniques ont découvert que les plaies contractées pendant la journée se cicatrisent bien plus vite que celles qui ont leur origine pendant la nuit. Selon les auteurs, dont les travaux sont publiés dans la revue Science Translational Medicine, il s’agit d’un effet du rythme circadien. John O’Neill, responsable de l’équipe qui a fait la découverte au Laboratoire de biologie moléculaire de Cambridge, souligne que les machines cellulaires ne seraient pas maintenues dans un état de réponse optimale 24 heures sur 24, car « cette mise en capacité de réagir le plus vite possible à une agression a un coût énergétique important pour l’organisme ». Cette découverte pourrait modifier les pratiques chirurgicales, souligne le quotidien. Le Figaro, 09/11

 

Dans un entretien accordé au Monde, Pierre-Michel Périnaud, président de l’association Alerte des médecins sur les pesticides (ALMP), un réseau de 1 700 médecins demandant le retrait du glyphosate, explique : « En Europe, un pesticide classé cancérogène doit être retiré du marché ». Il rappelle notamment que « dans son expertise collective de 2013, l’Inserm estimait déjà qu’il existe des preuves fortes d’un lien entre Parkinson et l’exposition aux pesticides et qu’il y a des indices d’un lien avec Alzheimer. L’expertise associait aussi les lymphomes non hodgkiniens au glyphosate ». Le Monde, 09/11

Le Point organise les 10 et 11 novembre la 3e édition de Neuroplanète, son forum sur le cerveau au Centre universitaire méditerranéen de Nice. Plus de 40 scientifiques participeront aux deux journées de débats et d’ateliers. Parmi ceux-ci seront présents dans le cadre des débats des chercheurs de l’Inserm dont notamment José-Alain Sahel, directeur de l’Institut de la vision à Paris (université Pierre-et-Marie-Curie – UPMC/Inserm/CNRS), pour le débat « Coma, cécité, maladies neurodégénératives ». Le Point, 09/11

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube