Press review

14 April 2015

11h21 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

La prise d’ibuprofène n’est pas anodine

L’Agence européenne du médicament (EMA) estime que l’ibuprofène, l’une des molécules les plus utilisées pour traiter la douleur et la fièvre, « augmente légèrement le risque de problèmes cardio-vasculaires, comme l’infarctus ou l’accident vasculaire cérébrale (AVC) chez les patients prenant de fortes doses » (au moins 2 400 mg par jour, soit la dose maximale autorisée), souligne Le Figaro. Le risque posé par l’ibuprofène serait le même que pour les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens. L’EMA précise que « les bénéfices de l’ibuprofène sont supérieurs aux risques ». L’agence appelle les médecins à la vigilance et conseille d’éviter les fortes doses « chez les patients avec de sérieux problèmes cardiaques (…) ou chez ceux ayant déjà eu une attaque cardiaque ou un AVC ».

Le Figaro, 14/04

En Bref

La Croix publie un article intitulé « La vaccination regardée avec méfiance ». Le quotidien y explique que des parents s’opposent à faire vacciner leurs enfants puisqu’ils estiment que ce n’est pas indispensable ou craignent les effets secondaires. Or, souligne le journal, « le recul de la vaccination présente des risques majeurs ». Ainsi, « dans certains pays, des maladies qui avaient disparu, comme la rougeole, ont fait leur réapparition ».

La Croix, 14/04

Le journal Egora s’intéresse à la susceptibilité accrue aux troubles cognitifs des diabétiques de type 2. Catherine Helmer, chercheuse à l’Inserm, indique que « les diabétiques sont davantage exposés à la survenue d’un déclin cognitif ». Selon l’hebdomadaire, plusieurs études révèlent que le risque serait « multiplié autour de 1,5 pour l’ensemble des démences ».

Egora, 13/04

Suite à un amendement voté à l’Assemblée nationale, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, « va modifier les questionnaires délivrés aux donneurs de sang » de telle sorte que les dons de sang seront ouverts aux personnes homosexuelles, souligne La Croix. Cependant, pour assurer la sécurité maximale des receveurs, elle déclare qu’elle attendra « de nouvelles recommandations d’experts » avant d’agir.

La Croix, 14/04

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube