Press review

15 December 2015

12h15 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Cancer du sein : utiliser des tests génomiques pour éviter la chimiothérapie

Tandis que s’ouvrent aujourd’hui et pour deux jours les rencontres annuelles de la cancérologie française, certains spécialistes, parmi ceux qui soignent les quelques 53 000 femmes diagnostiquées porteuses d’un cancer du sein chaque année, préconisent l’utilisation de tests génomiques pour éviter la chimiothérapie, souligne Le Parisien. Ces tests génomiques, déjà couramment prescrits en Allemagne et au Royaume-Uni notamment, permettent de déterminer pour chaque patiente si elle risque de développer des métastases.

Le Parisien, 15/12

Réflexion sur le séquençage du génome entier

Le Quotidien du Médecin souligne qu’en janvier 2016, Yves Levy, Président-directeur général de l’Inserm, devrait remettre au Premier ministre le résultat d’« une réflexion collective sur le séquençage du génome entier, afin de l’intégrer dans la pratique médicale de routine, au-delà des quelques centres spécialisés ». Il a souligné lors du colloque international organisé par Genopole et Amgen à Paris : « La France est en retard ». Agnès Buzyn, présidente de l’Institut national du cancer (INCa), estime que « la France est le seul pays à faire ces analyses moléculaires (une vingtaine) en routine. Parallèlement, on fait de la recherche clinique sur les tumeurs rares. Mais il faut désormais monter d’un cran ».

Le Quotidien du Médecin, 14/12

En Bref

Les maladies rares représentent un enjeu majeur de santé publique, explique le magazine Egora. Actuellement, on dénombre 7 000 maladies rares (3 millions de malades en France), dont les causes de 50% d’entre elles demeurent inconnues. De plus, moins de 200 traitements spécifiques sont disponibles. La Fondation maladies rares, créée en 2012 dans le cadre du deuxième Plan national maladies rares (PNMR), a soutenu près de 170 projets de recherche et identifié 122 candidats-médicaments.

Egora, 14/12

Les Echos consacrent un article à l’impression 3D qui se développe dans la santé. Les chirurgiens commencent à s’intéresser à cette technologie pour « reproduire l’organe à opérer sous forme de maquette très fidèle », souligne le journal. Il faudra cependant encore des dizaines d’années de recherche pour imprimer des organes implantables, indique-t-il. L’impression 3D promet de révolutionner la fabrication d’exosquelettes.

Les Echos, 15/12

Search
in the press reviews


Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.




fermer
fermer
RSS Youtube