Press review

27 October 2015

13h15 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

 La consommation excessive de charcuterie augmente le risque de cancer colorectal


Le Figaro consacre un dossier aux dangers d’une surconsommation de viande suite à un rapport du Centre international de recherche sur le cancer (Circ), chargé au sein l’OMS d’évaluer les niveaux de risque de cancer, qui a conclu que la consommation de « viande transformée » (charcuterie) est classée « cancérogène pour l’homme ». La viande rouge (Porc, bœuf, veau, mouton, agneau, cheval) est considérée comme « cancérogène probable » en raison d’un niveau de preuve inférieur. Selon les experts, la consommation de 50 grammes de charcuterie par jour accroîtrait de 18% le risque de cancer colorectal. Toutefois, précise le Dr Kurt Straif, qui dirige le programme des monographies au Circ, « Pour un individu, le risque de développer un cancer colorectal à cause de sa consommation de charcuterie reste faible, mais ce risque grandit avec la quantité de viande consommée ». En réaction, le Pr Philippe Legrand, qui dirige le laboratoire de nutrition humaine de l’agrocampus Inra, à Rennes, remarque que « sans protéines animales, difficile d’éviter les carences ». Intervenue au Journal de 20h de TF1, Marie-Christine Boutron, directrice de recherche à l’Inserm, a mis en avant que « les viandes contiennent toutes une quantité importante de fer héminique », soulignant par ailleurs que « 34 000 décès par cancer par an dans le monde seraient imputables à une alimentation riche en charcuterie ».

Le Figaro, 27/10, TF1, 26/10

 

Maladie d’Alzheimer : une étude espagnole relance la piste infectieuse

Le quotidien du Pharmacien précise qu’une étude espagnole publiée dans la revue Scientific Reports, et dirigée par Luis Carrasco du centre de biologie moléculaire à Madrid, vient relancer la piste infectieuse dans la maladie d’Alzheimer. Une comparaison des tissus cérébraux post mortem de onze sujets atteint de la maladie d’Alzheimer à ceux de 10 témoins a permis aux chercheurs de détecter des mycoses dans différentes régions du cerveau, y compris dans les vaisseaux sanguins chez 100% des patients Alzheimer, mais pas chez les autres. Selon le Pr Christophe Tzourio, directeur de l’unité de recherche neuroépidémiologie Inserm/université de Bordeaux, « C’est une étude intéressante et pas du tout invraisemblable, mais qui doit être confirmée par une autre équipe ».

Le quotidien du Pharmacien, 26/10

En Bref

Que Choisir précise que l’Inserm vient de publier une nouvelle étude qui révèle que la lumière LED est mauvaise pour les yeux lorsqu’elle est envoyée de façon directive. Alicia Torriglia, directeur de recherches à l’Inserm et responsable de l’étude qui a été réalisée sur des rats, précise : « La lumière des LED est beaucoup plus toxique que celle des néons (…) On craint un vieillissement prématuré de l’œil pour les jeunes générations qui y seront exposées à vie ».
Que Choisir, 01/11

Science et Vie souligne qu’une équipe de l’Inserm vient de créer un robot capable de transmettre des connaissances. Le système de mémoire de ce robot est enrichi d’une mémoire chronologique qui tient compte du contexte et de la date des évènements. En pratique, l’appareil pourrait servir de relais entre des équipes de maintenance ou jouer le rôle d’aide-mémoire personnel.
Science et Vie, 01/11

Le Quotidien du Médecin indique que la plate-forme informatique haute performance qui a été mise en place à l’Institut Gustave Roussy permet une optimisation des processus de séquençage génomique et plus de flexibilité dans la prise en charge des cancers pédiatriques. En effet, le supercalculateur permet l’analyse des échantillons de 96 patients dans un seul cycle de 25 heures.
Le Quotidien du Médecin, 26/10

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube