Press review

27 September 2016

12h33 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Un lien entre déodorants et cancer du sein ?

Le Figaro et Sciencesetavenir.fr rendent compte d’une étude réalisée par le Pr André-Pascal Sappino, oncologue, et le Dr Stefano Mandriota, biologiste, du Laboratoire de cancérogénèse environnementale à la Fondation des Grangettes (Suisse), qui démontre sur des souris que les sels d’aluminium – contenus dans les déodorants – peuvent «  pousser les cellules mammaires à « former des tumeurs et des métastases » ». Le Pr Sappino estime qu’il faut éviter l’utilisation de ces produits au nom du « principe de précaution ». Les auteurs de l’étude, publiée dans l’International Journal of Cancer, parlent cependant d’un « potentiel cancérogène » et réclament des « études épidémiologiques sur l’homme et des expérimentations in vivo dans lesquelles l’aluminium est directement appliqué sur la peau ».

Sciencesetavenir.fr, 26/09, Le Figaro, 27/09

La chambre, pièce la plus dangereuse de la maison

La-croix.com présente les derniers résultats de l’observatoire MAVIE, mis en place en novembre 2014 par l’Inserm et qui compte 26 000 volontaires. Les données montrent que les accidents dans la maison se concentrent dans la chambre. Chaque année, les accidents de la vie courante provoquent 20 000 décès et 7 millions de consultations aux urgences, souligne le site. Emmanuel Lagarde, directeur de recherche à l’Inserm, explique que, dans la chambre, « les personnes âgées peuvent y faire des chutes et les enfants qui y jouent peuvent aussi tomber ou s’écraser les doigts dans la porte ».

Lire le communiqué « Accidents domestiques : dans quelles pièces court-on le plus de risque ? » sur la salle de presse de l’Inserm.

La-croix.com, 26/09

En Bref

A l’occasion de la Semaine du cœur, du 26 septembre au 2 octobre 2016, la Fédération française de Cardiologie a souhaité mettre l’accent sur le risque d’infarctus du myocarde, rapporte Lepoint.fr. En France, 330 personnes sont victimes chaque jour d’un tel accident, et les femmes arrivent aux urgences en moyenne une heure plus tard que les hommes. Le site rappelle une étude menée par Eloi Marijon, chercheur et cardiologue (Unité Inserm 970/AP-HP Hôpital Européen Georges Pompidou), qui révèle que plus de la moitié des patients qui meurent subitement auraient des signes avant-coureurs.

Lire le communiqué « Arrêt cardiaque – Ne négligez pas les signes d’alerte ! ».

Lepoint.fr, 26/09

Selon une étude danoise présentée lors du congrès annuel de l’European Society for Human Reproduction and Embryology, « sept couples sur dix faisant appel à la procréation médicalement assistée auront un enfant dans les cinq ans », rapporte Le Figaro. Les chercheurs ont analysé les données de près de 20 000 femmes ayant débuté un traitement d’assistance médicale à la procréation entre 1997 et 2010.

Le Figaro, 27/09

Une étude menée par Lucas Morin, chercheur à l’Institut Karolinska de Stockholm, en Suède qui a travaillé avec le Pr Régis Aubry, chef du service des soins palliatifs du CHU de Besançon, constate qu’en fin de vie, « les malades du cancer reçoivent moins de traitements lorsqu’ils sont atteints de démence ».

La Croix, 27/09

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube