Press review

11 May 2016

12h37 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Trop de prescriptions inappropriées pour les personnes âgées

Une étude menée auprès de 327 patients de plus de 65 ans hospitalisés en psychiatrie conduite dans les hôpitaux de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), et publiée dans la revue Psychopharmacology le 30 avril, souligne le mauvais rapport bénéfice/risque de certains médicaments sur les plus de 65 ans. Cette étude révèle que ces personnes (62% de femmes), âgées de 73,9 ans en moyenne, prenaient chaque jour 6,5 médicaments, dont 2,8 psychotropes. 69,9% consommaient des anxiolytiques (essentiellement des benzodiazépines). « Or les benzodiazépines à demi-vie longue ne sont pas recommandées pour les personnes âgées », explique Guillaume Fond, psychiatre et chercheur au sein de l’Unité Inserm 955 « Institut Mondor de recherche biomédicale ».

Le Monde, Science & Médecine, 11/05

Obésité : suivi des personnes opérées

Le Collectif national des associations d’obèses (CNAO) a rédigé un livre blanc contenant 13 propositions afin d’améliorer le suivi des 50 000 personnes opérées tous les ans en France, indique Le Figaro. Ce livre blanc fait suite au constat en janvier 2015 de l’Académie nationale de chirurgie d’un suivi insuffisant des obèses opérés.

Le Figaro, 11/05

En Bref

Deux équipes de l’université Rockefeller (Etats-Unis) et de l’université de Cambridge (Royaume-Uni) ont présenté les résultats de leurs recherches ayant permis la conservation in vitro d’embryons humains jusqu’à 14 jours. Jusqu’à présent, personne n’avait réussi à en cultiver in vitro au-delà de neuf jours. En France, « la loi ne mentionne pas de limite, mais le Comité consultatif national d’éthique précise que seul l’embryon préimplantatoire peut être utilisé à des fins de recherche, ce qui limite à 7 jours sa mise en culture », précise Le Monde.

Le Monde, 11/05

Une équipe française, dirigée par le Pr Michel Haïssaguerre, du département des arythmies cardiaques du CHU de Bordeaux, a présenté, lors d’un congrès mondial sur les troubles du rythme cardiaque à San Francisco, comment un électrocardiogramme ultraprécis aide à traiter les sujets à risque de mort subite.

Le Monde, Science & Médecine, 11/05

Search
in the press reviews


Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.




fermer
fermer
RSS Youtube