Press review

12 July 2017

13h18 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Plus de 9 000 décès liés à des chutes en 2013

L’ensemble de la presse s’intéresse à l’étude qui vient d’être publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) par l’agence Santé publique France, 9 300 personnes de plus de 65 ans sont décédées à la suite d’une chute en 2013. Sur les 76 000 hospitalisations pour fracture du col du fémur, la quasi-totalité (90%) est liée à une chute. Ces chutes sont synonymes d’entrée dans la dépendance. Les programmes d’exercices physiques, en particulier centrés sur le travail de l’équilibre et le renforcement musculaire, se sont avérés efficaces pour réduire le risque de chutes chez le sujet âgé, insistent Patricia Dargent-Molina, épidémiologiste à l’Inserm (Unité Inserm 1153) et le Pr Bernard Cassou, gérontologue et chercheur, en citant en exemple les résultats récents de l’essai randomisé français « Ossébo ». Dans son éditorial, Claudine Berr, directrice de recherche Inserm (Unité Inserm 1061/université de Montpellier), souligne l’urgence d’« aller vers davantage de prévention » compte de tenu de l’arrivée « sur le marché » du vieillissement des baby-boomers.

Europe 1, France Culture, Pourquoidocteur.fr, Lepoint.fr, 11/07, Lequotidiendumedecin.fr, 12/07

Vers une obligation de vaccination

Dans une interview accordée à Libération, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, estime qu’il est urgent d’agir et de faire preuve de pédagogie face à la défiance à l’égard de la vaccination. Elle explique : « On a laissé les doutes s’installer, et aujourd’hui, en France, nous avons l’une des populations les plus défiantes du monde sur le sujet. (…) ». Et d’ajouter : « Quand l’Etat prend ses responsabilités, cela rassure ». Elle explique pourquoi elle veut rendre obligatoires 11 vaccins de la petite enfance. Mme Buzyn souligne : « Mon objectif n’est pas d’arriver à 100% de personnes vaccinées, l’OMS nous montre clairement que si l’on atteint le taux de 95%, alors l’épidémie est cassée ». Pour le Pr Bernard Bégaud (Unité Inserm 1219/Université de Bordeaux) interrogé par le quotidien, qui travaille dans l’un des plus grands centres européens de recherche en santé publique, « la fronde anti-vaccins est le fruit d’années de laisser-faire et d’une parole publique défaillante ».

Libération, 12/07

En Bref

Deux études publiées dans la revue médicale américaine Annals of Internal Medicine montrent les bienfaits du café sur la santé. La première, réalisée auprès de 520 000 hommes et femmes de plus de 35 ans suivis par l’enquête européenne (10 pays) sur le cancer et la nutrition (Epic), pendant seize ans, montre que ceux qui consomment trois tasses par jour, ont une espérance de vie plus longue que ceux qui n’en boivent pas. Une autre enquête américaine, réalisée auprès de plus de 185 000 adultes de 45 à 75 ans, sur une période moyenne de seize ans, a constaté que ceux qui buvaient une tasse de café par jour avaient 12% moins de risques de mourir que ceux qui n’en consommaient pas. Astrid Nehlig, directrice de recherche à l’Inserm (Unité Inserm 1129), souligne que le café « avait mauvaise réputation car les gros buveurs de café étaient associés à des gens stressés, qui fumaient beaucoup ».

Le Parisien, 12/07

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a décidé de réduire à 80 mg/j la posologie maximale de baclofène prescrite aux patients dépendants à l’alcool. Cette modification de la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) est la conséquence directe des résultats publiés la semaine dernière, montrant une augmentation du risque d’hospitalisations et de décès chez les patients exposés à de fortes doses de baclofène.

Lequotidiendumedecin.fr, 11/07

Dans une note publiée le 11 juillet, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies constate, à partir de remontées de terrain, « la multiplication des cas d’abus, voire de dépendance » à l’égard des produits codéinés. Les médicaments opiacés sont détournés par les jeunes pour se droguer. « Depuis janvier, cinq cas d’intoxication ont été répertoriés, dont deux décès d’adolescents », souligne l’Observatoire.

Le Monde, 12/07

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube