Press review

01 March 2017

13h51 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Un plan gouvernemental pour lutter contre la maltraitance

La plupart des quotidiens annoncent qu’un premier plan de lutte contre les violences faites aux enfants sera dévoilé ce jour par Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, qui est conçu sur 3 ans (2017-2019) et qui fixe quatre objectifs : quantifier, comprendre, sensibiliser et prévenir. L’AFP rappelle que la maltraitance des enfants en France, « qui touche tous les milieux, est malconnue ». Il s’agit de publier, dès 2018, le nombre d’enfants morts suite à des violences intrafamiliales, « un chiffre largement sous-estimé, notamment chez les nourrissons », selon la chercheuse Inserm, Anne Tursz. Laurence Rossignol déclare « qu’il y a un nombre de cas non négligeable de crimes qui passent inaperçus, mis au compte de la mort inexpliquée ».Une campagne nationale d’affiches et de vidéos avec le slogan « Enfants en danger. Dans le doute, agissez! » est lancée dès aujourd’hui, pour mettre en avant le numéro d’urgence dédié.

AFP, Lejdd.fr, 20Minutes.fr, NouvelObs.com, Aufeminin.fr, 28/02, Le Monde, Le Figaro, Libération, France Inter, France Info, Radio Classique, 01/03

Echec de la Commission européenne à définir les perturbateurs endocriniens

Les Etats membres de la Commission européenne n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur les critères permettant de classer une substance comme perturbateur endocrinien, rapportent La Croix, Le Parisien et France Inter. Rémy Slama, épidémiologiste à l’Inserm, président du conseil scientifique du Programme national de recherche sur les perturbateurs endocriniens (PNRPE), rappelle dans La Croix, leurs effets délétères et irréversibles sur la population. Et de conclure : « Nous souhaitons que la Commission européenne adopte une définition des perturbateurs endocriniens, simple comme celle des cancérigènes proposée par l’OMS ».

France Inter, 20Minutes.fr, 28/02, La Croix, Le Parisien, 01/03

En Bref

Dans son supplément Science et Médecine, Le Monde explique que « l’ADN synthétique pourrait répondre aux besoins croissants de stockage de données ». Il reste cependant, souligne le quotidien, « à améliorer les performances et à abaisser les coûts de cette technologie (…) ». Selon les informations du journal, les Etats-Unis seraient sur le point de lancer une initiative pour accélérer la recherche et le développement sur le stockage biomoléculaire.

Le Monde, 01/03

Montpellier Université d’Excellence (Muse) a obtenu la labellisation I-Site du programme d’investissement d’avenir le 24 février, souligne UsineNouvelle.com. Outre l’université, Muse implique notamment 10 organismes de recherche dont l’Inserm, 4 grandes écoles, ainsi que les CHU de Montpellier, de Nîmes et l’Institut du Cancer de Montpellier.

UsineNouvelle.com, 28/02

Les Echos et La Tribune rendent compte d’une enquête sur « l’attractivité de la France pour la recherche clinique internationale » menée par le syndicat des entreprises du médicament (LEEM) auprès de 30 laboratoires présents en France. Il en ressort que la France continue de faire partie des grands acteurs mondiaux à travers sa participation à 10% des études internationales. Jean Zetlaoui, président du groupe Attractivité de la France pour la recherche clinique au LEEM, constate que « les patients français, en outre, ont représenté en 2016, 8,8% des patients inclus dans ces études ».

Les Echos, La Tribune, 01/03

Search
in the press reviews


Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.




fermer
fermer
RSS Youtube