Press review

20 May 2015

14h02 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

La mouche drosophile connaît la peur

Selon des chercheurs du Howard Hughes Medical Institute, au California Institute of Technology (Etats-Unis), dont les travaux sont publiés dans la revue Current Biology, la mouche drosophile serait capable d’éprouver une émotion de base voisine de la peur quand une ombre recouvre ses yeux, rapporte Le Monde. William Gibson, premier auteur, indique : « Grâce à la simplicité de son système nerveux, la drosophile offre un excellent modèle d’étude des émotions primitives. Il devrait permettre d’identifier de nouvelles molécules intervenant dans le contrôle des états émotionnels ». « L’étude de Current Biology est la première à s’intéresser à la peur innée chez la mouche », souligne Cyril Herry, du Neurocentre Magendie de l’Inserm (Bordeaux).

Le Monde, édition Science & Médecine, 20/05

En Bref

Le Monde explique, dans son édition Science & Médecine, que la France adopte de nouveaux outils high-tech, révolutionnant « l’enseignement des disciplines de santé, la recherche et, de plus en plus, les pratiques médicales ». Parmi ceux-ci : les mannequins high-tech possédant toutes les fonctions vitales, les avatars numériques en 3D et les simulateurs chirurgicaux.

Le Monde, édition Science & Médecine, 20/05

Le Parisien se penche sur la recherche ophtalmologique. Le quotidien indique notamment que les chercheurs misent sur les cellules souches pour rendre la vue aux personnes souffrant de dégénérescence maculaire liée à l’âge. Par ailleurs, Nimrod Madar, via sa société américano-israélienne, propose, grâce à l’application GlassesOff, de contrecarrer la presbytie en entraînant le cerveau.

Le Parisien, 20/05

René Habert et ses collaborateurs (CEA/Inserm/université Paris Diderot) expliquent au Monde que le bisphénol F et le bisphénol S, substituts du bisphénol A dans certaines applications, ont le même effet négatif sur le testicule fœtal humain que celui du bisphénol A.

Retrouver le communiqué « Bisphénol A : des produits de remplacement ont la même dangerosité » sur la salle de presse de l’Inserm

 Le Monde, édition Science & Médecine, 20/05

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube