Synthèse de presse

06 décembre 2012

12h09 | Par INSERM (Salle de presse)

Baisse du nombre de spermatozoïdes

L’Institut national de veille sanitaire (InVS) a publié, hier, dans la revue européenne Human Reproduction, une étude qui révèle que « le nombre de spermatozoïdes contenus dans le sperme des Français a chuté de quasiment un tiers en 17 ans », soit 32,2% entre 1989 et 2005, indiquent Aujourd’hui en France et Le Monde, ainsi que les médias télévisuels et radiophoniques. Les spermatozoïdes n’étaient « plus que » 49,9 millions/ml de sperme en 2005 pour un homme de 35 ans, contre 73,6 millions/ml en 1989. Ces valeurs sont cependant au-dessus des seuils où un homme est considéré comme stérile. Cette baisse spectaculaire des spermatozoïdes pourrait, selon les auteurs, être « liée à des facteurs environnementaux, dont les perturbateurs endocriniens ». Cette vaste étude a été réalisée auprès de 26 000 hommes, dont le couple participait à un programme d’assistance médicale à la procréation (AMP), soulignent Aujourd’hui en France et Le Monde. Le quotidien explique que « les chercheurs de l’InVS ont travaillé avec ceux de l’Inserm chargé de la base de données ‘‘Fivnat’’ ». Et d’ajouter : « Jusqu’en 2005 s’y sont accumulés les chiffres issus des centres d’AMP ».

Europe 1, France Inter, I Télé, RFI, 05/12, Aujourd’hui en France, La Parisienne, Le Monde, 06/12

Des mesures en faveur des soldats victimes de stress post-traumatique

Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, souhaite améliorer la prise en charge de la souffrance psychique des militaires français grâce à une série de mesures, indique Le Figaro. Ces dernières, détaillées hier dans l’émission Pièces à conviction sur France 3, consistent notamment à créer un numéro d’appel téléphonique national et à mobiliser le site Internet du ministère. « Un guichet unique doit [également] être mis en place pour permettre de simplifier les démarches pour des militaires qui, en état de faiblesse, sont confrontés simultanément à des problèmes médicaux, juridiques et de carrière », explique le quotidien. La Cellule d’aide aux blessés de l’armée de terre (Cabat) va par ailleurs bénéficier de moyens plus importants. Le Figaro souligne que 500 militaires français, ayant servi en Afghanistan et souffrant d’un état de stress post-traumatique, ou ESPT, un trouble psychologique provoqué par des opérations de guerre, sont officiellement recensés.

Le Figaro, 06/12

En Bref

L’Argus de l’Automobile relate la rencontre portant sur le diesel, organisée par le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA), entre Jean-Paul Morin, chercheur à l’Inserm, et la presse. Le chercheur, spécialiste en toxicologie, a souligné que, lors des pics de pollution, « les particules émises par le gazole ne sont pas seulement le fait des véhicules » mais plutôt du chauffage ou de la cuisson alimentaire, explique la revue. Jean-Paul Morin estime donc que « (…) les particules ne sont pas la cible prioritaire ». L’Argus de l’Automobile, 06/12
Libération publie un reportage réalisé aux Etats-Unis où l’Etat de Washington rend légale, à partir d’aujourd’hui, la consommation de cannabis. Cet Etat devient le premier de ce pays à adopter cette mesure, votée par référendum, quelques semaines avant le Colorado. Le Dr William Lowenstein, addictologue, qui dirige la clinique Montevideo à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), spécialisée dans les dépendances, explique dans une interview accordée à Libération que « le THC [tétrahydrocannabinol, le principe actif du cannabis] n’est pas dangereux en soi, mais il a une forte capacité handicapante chez les jeunes. D’où l’importance de reculer l’âge des premières consommations ». 39% de jeunes de moins de 16 ans en France ont déjà pris du cannabis, contre 17% en moyenne en Europe, souligne-t-il. Selon lui, « l’exemple français montre que la répression n’est pas protectrice ». Libération, 06/12
L’arrêté d’interdiction du perchloroéthylène, un solvant toxique classé « cancérogène probable » et utilisé dans 95% des pressings, a été signé hier par la ministre de l’Ecologie, Delphine Batho. Il prévoit l’interdiction, à compter du 1er mars 2013, de « toute nouvelle machine de nettoyage à sec fonctionnant au perchlo dans les locaux contigus à des locaux utilisés par des tiers ». Le retrait des 4 800 machines, utilisant aujourd’hui ce solvant, se fera progressivement, jusqu’au 1er janvier 2022 pour les plus récentes. Thierry Drouin, président de l’Association des victimes des émanations de perchloroéthylène des pressings (ADVEPP), regrette que ces mesures soient trop lentes et dénonce « un poison capable de traverser les faux plafonds, les parquets et s’infiltrer à travers les murs poreux ». Aujourd’hui en France, 06/12
Jean-René Cazalets, directeur de recherche en neurosciences au CNRS de Bordeaux, et son équipe ont cherché à comprendre le phénomène de désorientation qui fait que l’on tourne en rond lorsqu’on se perd alors qu’on pense aller tout droit. Ils ont pour cela étudié une quinzaine de personnes à qui ils ont bandé les yeux et leur ont dit de marcher tout droit. Les résultats de cette étude, publiés dans la revue PLoS One, montrent que « sur l’ensemble des trajectoires, la moitié des personnes ont été à gauche, près de 40% à droite et 10% tout droit ». Jean-René Cazalets explique que « nos résultats sont corrélés au centre de pression et à ce que le système nerveux pense de ce qu’est la verticale » et montrent le rôle de l’environnement visuel et de l’organe de l’équilibre, l’oreille interne. Humanité Dimanche, 06/12

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube