Synthèse de presse

16 avril 2015

12h24 | Par INSERM (Salle de presse)

Les particules fines seraient néfastes pour le cerveau

L’Humanité Dimanche explique que « les particules fines [sont] suspectées d’être toxiques pour le cerveau ». L’hebdomadaire rend compte de l’étude de Melinda Power (université Johns Hopkins, Baltimore) qui révèle « les effets délétères des particules fines sur l’état psychique, en l’occurrence les symptômes d’anxiété ». Le journal explique : « En croisant les données des symptômes anxieux […] rapportés dans un questionnaire par plus de 70 000 infirmières, avec les archives des mesures de particules fines (PM10 et PM2,5), les résultats sont concluants : l’exposition aux PM2,5 (et non aux PM10) est corrélée à la forte hausse de l’anxiété chez les plus exposées ». Les auteurs appellent à de nouvelles recherches et à une réglementation.

L’Humanité Dimanche, 16/04

En Bref

Les universités et les écoles multiplient les concours d’éloquence et forment leurs étudiants à s’exprimer, indique Le Monde. Désormais, ces concours d’art oratoire ne sont plus réservés aux étudiants en droit. Juliette Doss explique qu’ « il est important que les étudiants apprennent à exposer leurs idées ». C’est « une compétence qui rassure les entreprises » d’après Marie-Ange Laurier, consultant à l’association pour l’emploi des cadres.

Le Monde, 16/04

Le Quotidien du Médecin, qui se penche sur le cancer et la médecine personnalisée, souligne que « l’analyse du génome tumoral est de plus en plus utilisée pour orienter les patients vers des thérapies ciblées efficaces et sûres ». Cependant, le quotidien souligne qu’il est essentiel de comparer l’ADN tumoral à l’ADN du tissu normal du patient pour éviter d’aboutir à un traitement inapproprié.

Le Quotidien du Médecin, 16/04

Interviewé par Paris Match sur un nouveau traitement d’immunothérapie du cancer de la vessie métastasé, François Desgrandchamps, chef du service d’urologie et de transplantation à l’hôpital Saint-Louis, précise : « Après deux mois de traitement, on a recensé une régression des tumeurs chez un malade sur deux et la disparition totale des métastases chez près de 5% d’entre eux ».

Paris Match, 16/04

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube