Synthèse de presse

16 mai 2013

12h09 | Par INSERM (Salle de presse)

Lancement d’une campagne nationale de sensibilisation à la contraception

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé lance, samedi, une campagne nationale de sensibilisation à la contraception, indique Aujourd’hui en France. Ce plan de communication, conçu par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), a pour message principal : « La contraception qui vous correspond existe ». Il s’agit pour les pouvoirs publics d’informer sur la diversité des moyens de contraception et de sortir de l’hégémonie de la pilule. Cette campagne s’adresse principalement aux jeunes femmes de 15 à 30 ans, mais aussi aux hommes. Les professionnels ne seront pas oubliés, avec l’envoi de lettres à 115 000 médecins, 6 500 sages-femmes et 23 000 pharmaciens. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui a présenté hier ce dispositif, a souligné vouloir « lutter contre les obstacles à un libre exercice du droit à la contraception ».

Aujourd’hui en France, 16/05

En Bref

La Revue publie un dossier sur « les bactéries qui font de la résistance ». Selon Patrice Nordmann, directeur de l’unité Résistances émergentes aux antibiotiques de l’Inserm, « les infections dues à des bactéries résistantes sont plus difficiles et longues à traiter. Pour quelques rares cas, il n’y a plus aucun traitement efficace. Chez les plus fragiles, notamment les personnes hospitalisées, cela se traduit par un risque accru de mortalité ». Le journal souligne qu’« en Europe, les bactéries résistantes tuent chaque année 25 000 personnes. La France détient le record du taux de l’antibiorésistance ». La Revue, 01/05
Selon le réseau Sentinelles, « après deux semaines de forte présence au niveau national, la varicelle faiblit dans l’Hexagone », rapporte Relaxnews. Et d’ajouter : « Avec 21 cas pour 100 000 habitants, l’activité de la varicelle n’est plus que modérée en France métropolitaine ». Relaxnews, 15/05
La Croix revient sur la controverse qui « entoure la sortie [le 22 mai] du nouveau manuel de l’Association américaine de psychiatrie, le DSM-5 ». Le quotidien souligne que « le congrès de l’Association américaine de psychiatrie s’ouvre ce samedi dans un climat tendu ». Dans un entretien accordé à La Croix, Michel Triantafyllou, psychiatre, chef de service à l’hôpital de Nanterre et président du syndicat des psychiatres d’exercice public (Spep), estime qu’« en trente ans, le parcours et les attentes des patients ont changé ». La Croix, 16/05
Yves Charpak, médecin de santé publique, s’interroge dans Libération : « Et si la France venait à manquer de médicaments ? ». Il souligne que « des cancérologues s’inquiétaient récemment d’une non-disponibilité en France de certains médicaments efficaces, par échec des négociations sur les prix proposés ». Il appelle à « un vrai ‘‘plan national de produits de santé’’ très explicitement centré sur la stratégie d’équipement et de fourniture du système de santé, en toutes circonstances, avec une prospective temporelle suffisante (dix, vingt ans) et au nom de la santé publique (…) » Libération, 16/05
Les Echos indiquent que l’Autorité de la concurrence a donné, hier, « un avis défavorable sur le projet d’arrêté du ministre des Affaires sociales et de la Santé relatif à la vente en ligne de médicaments ». Selon l’Autorité, ce projet de décret gouvernemental comporte trop d’interdictions et de restrictions en matière de concurrence, qui « ne sont pas justifiées par des considérations de santé publique ». Les Echos, 16/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube