Synthèse de presse

17 août 2017

12h10 | Par INSERM (Salle de presse)

Développer les vaccins pour moins d’antibiotiques

Le Courrier International explique que selon les microbiologistes et les chercheurs qui travaillent pour des universités ou des laboratoires pharmaceutiques du monde entier, trop peu d’attention a été accordée aux vaccins, qui pourraient contribuer à enrayer les résistances. Ce sujet a été abordé lors d’une rencontre à Wavre par le campus du laboratoire GSK (les 6 et 7 juillet), avec des bailleurs de fonds des organismes de réglementation. Selon Anita Zaidi, directrice de programme de la Fondation Bill et Melinda Gates (à Seattle), l’organisme vient de décider que les vaccins seraient au cœur de sa stratégie sur la résistance aux antibactériens. Elle a ajouté que la fondation a désormais besoin de conseils pour établir des priorités. David Salisbury, ancien président du groupe consultatif stratégique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), composé de spécialistes des vaccins, indique : « Nous devons trouver des arguments imparables, reposant sur des preuves, en faveur du développement de nouveaux vaccins ».

Courrier International, 17/08

 

En Bref

Lexpress.fr s’interroge sur la dangerosité pour la santé du virus du chikungunya. Selon l’Inserm, « les complications du chikungunya sont plus fréquentes chez les personnes âgées, avec une sévérité accrue chez les plus de 75 ans ». Les enfants et les nouveau-nés sont également plus sensibles au virus. La moitié des nourrissons peuvent ainsi contracter des pathologies cardiaques ou neurologiques, souligne l’Inserm, en précisant que « des décès ont même été constatés au cours de l’épidémie survenue à la Réunion en 2006 ».

Lexpress.fr, 16/08

Le Parisien explique que les pneumologues s’inquiètent du retour à la consommation de cigarettes durant les vacances d’été chez certains fumeurs qui s’étaient arrêtés. Charles-Hugo Marquette, chercheur Inserm et pneumologue au CHU de Nice (Alpes-Maritimes), souligne : « Les négociations des pouvoirs publics avec les cigarettiers n’ont que trop duré. Le paquet doit augmenter, et vite, si on veut enrayer la tendance. Les dégâts sont épouvantables. On parle du cancer mais il y a aussi les infarctus, les problèmes respiratoires, cardiovasculaires… »

Le Parisien, 17/08

France 5 a consacré dans son émission La Quotidienne un dossier sur les perturbateurs endocriniens. En revenant sur l’enquête menée par 60 Millions de Consommateurs, le média  fait intervenir de nombreuses personnes dont Robert Barouki, directeur de recherche Inserm. Ce dernier alerte d’ailleurs sur le fait que les perturbateurs endocriniens pourraient augmenter le risque de développer un certains nombres de pathologies comme certains cancers.

France 5, 16/08

Le Point consacre un article aux femmes joueuses d’échecs. L’hebdomadaire constate qu’« une seule joueuse figure parmi les 100 meilleurs mondiaux ». Il souligne : « Les échecs restent un indétrônable bastion masculin, une anomalie ». Pour Catherine Vidal, neurobiologiste à l’Inserm, s’il existe bel et bien des différences d’ordre cognitif entre les hommes et les femmes, celles-ci apparaissent sous la pression de la société. En raison de la « plasticité cérébrale », les performances cognitives seraient ainsi influencées par l’environnement.

Le Point, 17/08

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube