Synthèse de presse

18 juillet 2013

12h18 | Par INSERM (Salle de presse)

L’essor naissant de la chronothérapie

L’impact des rythmes biologiques sur certaines maladies, telles que le cancer, est un sujet d’étude bien développé, explique l’AFP. De ces recherches est née la chronothérapie, qui consiste à administrer des médicaments en respectant les rythmes et horaires naturels de l’organisme. « Les études montrent que lorsque le système circadien est perturbé et qu’il ne fonctionne plus de façon coordonnée, on a un risque accru de développer des cancers, des maladies cardiovasculaires ou des maladies infectieuses » explique Francis Lévi, qui dirige l’unité de l’Inserm Rythmes biologiques et cancers. En 2010, les chercheurs de l’Inserm ont démontré, sur des animaux, « qu’il était possible de ralentir la progression d’un cancer du pancréas en renforçant le système circadien, notamment par des prises alimentaires programmées », précise l’AFP. La chronothérapie offre également de nouvelles possibilités : « Nous avons par exemple découvert que l’anti-cancéreux fluorouracile était 5 fois moins toxique lorsqu’il était perfusé la nuit autour de 4 heures du matin plutôt qu’à 4 heures de l’après midi », indique le Dr Lévi qui utilise la chronothérapie pour administrer des chimiothérapies à des patients atteints de cancers digestifs à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif.

AFP, 17 /07

Les anticorps monoclonaux de deuxième génération apparaissent sur le marché

Les Échos publient un dossier sur le développement des anticorps monoclonaux de deuxième génération, pour le traitement des cancers. La première génération de ce type de molécules a déjà permis d’alléger les traitements en évitant les lourds effets secondaires des chimiothérapies. Les nouvelles molécules peuvent désormais avoir plusieurs cibles alors que la précédente génération ne ciblait que la cellule cancéreuse. La firme Amgen teste ainsi actuellement sur un petit nombre de patients le blinatumomab, un traitement contre la leucémie aiguë lymphoblastique, type de cancer le plus fréquent chez les enfants, qui agit sur la cellule cancéreuse et sur une cellule du système immunitaire, un lymphocyte T. Exploitant une autre piste de recherche, Roche a obtenu une autorisation de mise sur le marché, aux États-Unis pour le Kadcyla, contre le cancer du sein, qui associe un anticorps à une molécule de chimiothérapie classique. En France, Pierre Fabre travaille sur ce nouveau type d’anticorps en y associant des molécules naturelles.

Les Échos, 18/07

En Bref

Dans un rapport, qui doit être rendu public en septembre, mais dont Le Monde s’est procuré une version préparatoire, la Cour des comptes critique La Mutuelle des étudiants (LMDE), à laquelle souscrivent la moitié des étudiants, pour sa gestion et la qualité de ses prestations. L’enquête de satisfaction réalisée par la Cour donne à LMDE une note moyenne de 2,33 sur 5, la plus mauvaise de toutes les mutuelles étudiantes. Plusieurs dysfonctionnements sont relevés : 200 000 courriers en souffrance, retards chroniques de traitement des feuilles de soins, déficit de développement des services en ligne, etc. Le Monde, 18/07
L’équipe de recherche d’Hélène Duez (Inserm, Institut Pasteur de Lille) a identifié « une nouvelle cible thérapeutique permettant d’améliorer le fonctionnement du muscle ». Les recherches menées sur les souris ont montré que l’activation de la protéine Rev-erb-a « provoque des changements similaires à ceux induits par l’entraînement des athlètes ». Hélène Duez indique cette nouvelle cible pourrait déboucher sur un nouveau traitement des myopathies, caractérisées par une altération de la fonction musculaire. Le Nouvel Observateur, 18/07
Communiqué de presse : Booster les capacités respiratoires des muscles
Dans une interview à Aujourd’hui en France, Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées, présente les mesures lancées aujourd’hui dans la lutte contre le suicide des plus de 65 ans. Surreprésentés dans les taux de suicides (25% de la population pour 30% des suicides, soit 3 000 décès chaque année), ces personnes vont faire l’objet d’un traitement spécifique. Une mallette va ainsi être remise à toutes les structures d’aide à domicile, avec des fiches pratiques sur des questions concrètes (signes de la dépression, les services à alerter, etc.). Le 8 octobre, la ministre recevra les propositions spécifiques d’un groupe de travail sur le dépistage et la prévention du suicide. Michèle Delaunay dévoilera alors des pistes d’action. Aujourd’hui en France, 18/07

La société Graftys a mandaté la banque Lazard pour trouver 10 millions d’euros ainsi qu’un partenaire, afin de développer son activité : la conception et la commercialisation d’un ciment injectable directement au cœur des os pour prévenir les factures dues à l’ostéoporose. Depuis sa création, Graftys a déposé 8 brevets détenus en copropriété avec la recherche académique, dont l’Inserm. La Tribune, 18/07

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube