Synthèse de presse

18 septembre 2014

12h33 | Par INSERM (Salle de presse)

Une volontaire de Médecins Sans Frontières infectée par Ebola

Une volontaire de Médecins Sans Frontières (MSF) a été contaminée par le virus Ebola, rapportent les médias. Il s’agit de la première Française touchée par le virus.
En mission à Monrovia, capitale du Liberia, et en contact direct avec des malades, elle a été infectée malgré son masque, sa combinaison de protection et ses gants, précise Le Parisien. Elle doit être transférée « avec un avion médicalisé dédié vers un centre de traitement spécialisé en France pour y être prise en charge ». Les ministres de la Santé, Marisol Touraine, et des Affaires étrangères, Laurent Fabius, ont assuré, dans un communiqué commun que « les conditions de transport et d’hospitalisation vont strictement respecter toutes les recommandations internationales pour éviter toute contamination d’une tierce personne ». Le Dr Noël Tordo, directeur de l’unité Stratégies antivirales de l’Institut Pasteur à Paris, explique que « le risque de propagation [en France] est très très faible ».

Le Parisien, Le Figaro, Le Monde, Le Journal Du Dimanche, Ouest France, Sud Ouest, France Info, Europe 1 18/09

Fermeture du réseau de surveillance des Groupes Régionaux d’Observation de la Grippe

Après 30 années de surveillance épidémiologique de la grippe et « au terme des 18 derniers mois d’échanges avec les autorités sanitaires » les GROG – constitués de médecins, urgentistes, pédiatres et pharmaciens chargés de surveiller la grippe – vont fermer rapportent l’AFP, France Bleu et Ouest France. Le réseau GROG souligne que l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) souhaite « reconstruire » la veille épidémiologique de la grippe en France « avec une meilleure synergie des moyens humains et financiers ». Dans cette optique, « l’InVS a souhaité ne financer désormais qu’un réseau unique » et a pour cela choisi le projet mené par l’Inserm et l’Université Pierre et Marie Curie : le Réseau Sentinelles

AFP, France Bleu 17/09 Ouest France 18/09

En Bref

Une équipe de chercheurs américains a mis au point un appareil capable de nettoyer le sang des agents pathogènes, indique Le Parisien. Cet appareil est constitué de « billes magnétiques nanoscopiques, recouvertes d’une protéine sanguine humaine, la MBL, qui se lient aux produits dangereux ». Les chercheurs peuvent ainsi extraire les billes et réintroduire le sang purifié dans le patient. Le système a été testé, avec succès, chez des rats.

Le Parisien, 18/09
L’Humanité publie une enquête sur le Gardasil, vaccin controversé contre le cancer du col de l’utérus, et plus généralement, sur les vaccins contenant du sel d’aluminium. « Des familles évoquent des effets secondaires graves et mal mesurés » du Gardasil, souligne le quotidien. Selon ce dernier, « c’est l’ensemble des vaccins contenant du sel d’aluminium qui sont pointés du doigt ». Le journal rend compte des résultats – partiels – d’une étude, financée par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) sur l’impact des sels d’aluminium sur la santé, présentés à l’Assemblée Nationale par le Pr Romain Gherardi (Inserm, hôpital Henri-Mondor). La ministre de la Santé, Marisol Touraine, souhaite attendre « les résultats complets de l’étude de l’ANSM en 2016 ».

L’Humanité, 18/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube