Synthèse de presse

19 décembre 2013

11h58 | Par INSERM (Salle de presse)

Encadrement a minima par Bruxelles de la cigarette électronique

Les vingt-huit Etats membres de l’Union européenne ont choisi, hier, le compromis sur la cigarette électronique, soulignent Les Echos. L’e-cigarette conservera son statut de produit de grande consommation en vente libre si le taux de nicotine est inférieur à 20 mg/ml. En revanche, au-dessus de ce seuil, « on bascule dans le domaine médical, avec une vente en pharmacie et l’obligation d’en passer par une procédure de demande d’autorisation de mise sur le marché », précise le quotidien. Ce dernier ajoute cependant que les Etats qui le souhaitent peuvent maintenir la cigarette électronique dans la catégorie santé, quelle que soit la concentration. Les législateurs ont également encadré les recharges des e-cigarettes. Celles-ci ne pourront pas contenir plus de 10 ml de liquide et devront posséder une sécurité enfant. Cet accord devrait entrer en vigueur en 2016. Les Echos indiquent par ailleurs que « la nouvelle directive durcit en revanche la législation pour le tabac classique ». Et d’ajouter qu’« elle impose des mises en garde géantes sur les paquets et interdit le menthol ».

 Les Echos, 19/12

En Bref

Le Monde souligne que l’épidémiologiste Paolo Boffetta « a le profil idéal pour être le prochain directeur du Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP, Inserm-université Paris-Sud) », un poste pour lequel M. Boffetta « est désormais seul en lice ». Mais le problème est  que ce dernier est « mis en cause par une partie de la communauté scientifique pour ses relations étroites avec les industries polluantes », ajoute le journal, qui a enquêté sur ces liens.  Le Monde, cahier Science et Médecine, 18/12

La Croix rend compte de « la course au label « Grande cause nationale 2014 » ». Jean-Marc Ayrault annoncera son choix pour le label au début de l’année prochaine. « Six collectifs sont déjà sur les rangs pour obtenir ce label qui donne droit à des spots de communication gratuits », explique le quotidien. Ces six « causes » portent sur la maltraitance des enfants, la santé mentale et les troubles psychiques, l’âge et l’autonomie, la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, l’éducation numérique et le diabète. Concernant la maltraitance des enfants, Anne Tursz, pédiatre et épidémiologiste à l’Inserm, indique que « cette question reste très taboue en France (…) ». La Croix, 19/12

Les Echos indiquent que le paracétamol – principe actif du Doliprane, médicament de Sanofi – « devrait bientôt être inscrit au répertoire des génériques ». L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) vient en effet d’entamer une procédure en ce sens. Le recours aux génériques devrait mettre la pression pour une baisse du prix du médicament, estime le quotidien. Les Echos, 19/12

Le Quotidien du médecin publie un numéro spécial qui fait le bilan de l’année 2013. Le journal souligne que « l’infectiologie marque 2013 ». Il rappelle notamment que 2013 « a apporté des nouvelles encourageantes en ce qui concerne l’infection par le VIH ». Concernant l’hépatite C, le Pr Thomas Baumert, à la tête de l’unité Inserm UMR 1110 (Université de Strasbourg), a reçu, cette année, le prix Galien pour ses travaux. Le Quotidien du médecin, 19/12

La société Anaconda Pharma a mené, avec succès, une étude clinique de phase II chez 24 patients atteints de condylomes (verrues génitales), une MST fréquente due aux sous-types 6 et 9 du Human papilloma virus (HPV), expliquent Les Echos. Elle a utilisé dans son essai la molécule AP611074, sous forme de gel en application locale. Afin de lancer un essai de phase III devant inclure un millier de patients, la société doit désormais trouver des financements, souligne le quotidien.Les Echos, 19/12

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube