Synthèse de presse

21 décembre 2017

11h58 | Par INSERM (Salle de presse)

Avancée dans la thérapie cellulaire pour une maladie de la vision

Les équipes de Christelle Monville et Marc Peschanski au laboratoire I Stem (AFM Téléthon, Inserm et Université d’Evry), mais aussi celles d’Olivier Goureau et José-Alain Sahel à l’Institut de la vision (UPMC, Inserm, CNRS), ont réussi à améliorer la vision de rats atteints de rétinite pigmentaire grâce à la greffe d’un pansement cellulaire obtenu à partir de cellules souches embryonnaires humaines, rapporte La Croix et Sciencesetavenir.fr. Christelle Monville souligne que la nouvelle étude, publiée dans Science Transnational Medicine, s’est basée sur « une approche innovante ». Elle explique : « Après avoir différencié les cellules souches embryonnaires humaines en cellules épithéliales, nous les avons ensemencées sur un segment de membrane amniotique humaine afin de réaliser un pansement ou patch cellulaire de 2×3 millimètres ». Les chercheurs vont déposer en mars 2018 une demande d’autorisation pour un essai clinique de phase I/II chez une douzaine de patients.

Sciencesetavenir.fr, 20/12, La Croix, 21/12

Reprise du communiqué du 20/12 « Vers le premier essai français de thérapie cellulaire dans une forme de rétinite pigmentaire« 

Une nouvelle cible thérapeutique dans l’asthme allergique

Des chercheurs de l’Inserm et de l’Institut du thorax à Nantes ont mis en évidence le rôle de la protéine Rac1 dans deux phénomènes à l’origine de la crise respiratoire à laquelle sont exposés les patients atteints d’asthme allergique. « L’inhalation d’un inhibiteur de Rac1 prévient l’hyperactivité bronchique, diminue l’inflammation bronchique et l’infiltration de certains globules blancs dans les poumons », explique Vincent Sauzeau, auteur de l’étude réalisée sur la souris. « Sur des échantillons bronchiques de patients subissant une transplantation pulmonaire, cette équipe de recherche a observé une réduction de 70 à 80% de la contraction par l’inhibiteur de Rac1 », souligne-t-il.

Yahoo !, destinationsante.com 20/12

Reprise du communiqué du 20/12 « Une nouvelle cible thérapeutique dans l’asthme allergique« 

En Bref

 

Sciences et Avenir indique que « des chercheurs ont mis au point un virus modifié capable de porter un gène sain dans la moelle épinière de bébés atteints d’une maladie génétique mortelle », l’amyotrophie spinale. Une seule et unique injection d’un gène a permis de sauver 15 enfants, indique des médecins américains dans la revue The New England Journal of Medicine.

Sciences et Avenir, 01/01

L’association Vivre sans thyroïde (VST) assigne Merck en justice en vue d’obtenir des réponses sur la nouvelle formule du Levothyrox, indique Le Parisien. « Nous ne voulons ni argent ni condamnation. Nous voulons seulement des réponses. Aujourd’hui, cette procédure est le seul moyen de les obtenir puisque nous sommes totalement baladés », explique Beate Bartès, la présidente de l’association.

Le Parisien, 21/12

Selon un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), une part non négligeable de la population antillaise serait encore surexposée au chlordécone, un pesticide. Luc Multigner, chercheur en épidémiologie à l’Inserm, souligne : « (…) Le chlordécone étant une molécule très peu volatile, on savait déjà que la population est contaminée par la consommation d’aliments ».

Lefigaro.fr, 20/12

L’ICM, institut régional du cancer de Montpellier, a obtenu, le 15 décembre, pour cinq ans le renouvellement du label SIRIC (Site de Recherche Intégrée sur le Cancer). Latribune.fr souligne qu’il s’agit d’« une récompense pour le consortium Montpellier Cancer, associant l’ICM (porteur du projet), le CHU de Montpellier, l’Inserm, le CNRS et les Universités ».

Latribune.fr, 20/12

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube