Synthèse de presse

21 mars 2013

12h10 | Par INSERM (Salle de presse)

Journée mondiale de la trisomie 21

La Croix et l’AFP soulignent que la Journée mondiale de la trisomie 21 se déroule aujourd’hui. Le quotidien indique qu’aujourd’hui, l’espérance de vie des trisomiques « dépasse les 55 ans ». Cette avancée en âge s’explique par les « progrès de la médecine qui ont permis de traiter les malformations cardiaques, respiratoires, les leucémies, l’hyperthyroïdie ou encore l’épilepsie associées au handicap », souligne La Croix. Les vaccins ont également permis un renforcement du système immunitaire de ces patients. Malgré tout, en vieillissant, les personnes trisomiques connaissent une détérioration brutale de leur état général, « un ‘‘mauvais tournant’’ [comme l’appelle le Pr Marie-Odile Réthoré, directrice médicale de l’Institut Jérôme-Lejeune] qui survient inévitablement un jour ou l’autre ». Les maisons d’accueil spécialisées ou pour personnes handicapées âgées, qui s’occupent des personnes trisomiques après 60 ans, sont, selon l’Unapei (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis), en nombre insuffisant.

AFP, 20/03, La Croix, 21/03

Des députés dénoncent la proposition de loi qui lève le principe d’interdiction de la recherche sur l’embryon

Une proposition de loi levant le principe d’interdiction de la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires, votée le 4 décembre au Sénat, sera examinée, le 28 mars, à l’Assemblée nationale, soulignent La Croix et Le Figaro. « Une avancée logique » pour la gauche tandis que certains députés UMP dénoncent un texte examiné en « catimini » indique l’AFP. Alain Privat, professeur en neurobiologie à l’Ecole pratique des hautes études, ancien chercheur à l’Inserm, estime, qu’« il n’y a plus de justification médicale et scientifique à l’utilisation d’embryons humains », alors que les cellules iPS (cellules adultes reprogrammées) ont un « grand potentiel » et ouvrent la porte à une médecine personnalisée. Dominique Orliac, députée du Lot et rapporteur du texte controversé, souligne pour sa part que, malgré les avancées sur les iPS, le recours aux cellules embryonnaires demeure « indispensable » et porteur « de larges espoirs thérapeutiques. Des recherches sont actuellement menées en France, au stade pré-clinique, en ophtalmologie et en cardiologie ». Pour Marc Peschanski (Inserm), les recherches sur l’embryon demeurent nécessaires, car les iPS, compte tenu des « manipulations génétiques dont elles ont fait l’objet, ne pourraient pas être utilisées dans toutes les situations », rapporte Le Figaro.

La Croix, Le Figaro, 21/03, AFP, 20/03

En Bref

France Inter a annoncé dans son émission « La tête au carré », l’organisation, vendredi, de la Journée du sommeil qui aura pour thème « Sommeil et Environnement ». 40 villes participeront à cet événement dans toute la France. A Lyon, des experts de l’Inserm et du CNRS présenteront les données récentes et les avancées sur le sujet. France Inter, 20/03
L’Agence européenne de sécurité sanitaire (EFSA) estime, dans un rapport rendu public hier, qu’il faut juger « au cas par cas » de la dangerosité des perturbateurs endocriniens. Elle explique : « Il n’existe pas de critère scientifique spécifique défini pour distinguer les effets nocifs potentiels des perturbateurs endocriniens par rapport à une régulation normale des fonctions corporelles, ou ‘‘réponses adaptatives’’ ». Le Monde, 21/03
« L’épidémie de grippe saisonnière, qui va vers sa fin, est a priori la plus longue observée en 30 ans en France métropolitaine, sans pour autant être celle qui a touché le plus de gens », rapportent l’AFP, Aujourd’hui en France et 20 Minutes, ainsi que les chaînes télévisuelles et radiophoniques, qui citent Sentinelles-Inserm. Selon le Dr Thierry Blanchon du réseau Sentinelles, l’épidémie « pourrait passer sous le seuil épidémique cette semaine, ce qui marquera [sa] fin ». Le réseau Grog, quant à lui, souligne que « la vague épidémique de grippe poursuit son reflux en métropole, mais les virus grippaux restent actifs ». AFP, TF1, LCI, BFM TV, RTL, France Inter, France Info, Europe 1, Radio Classique, 20/03, Aujourd’hui en France, 20 Minutes, 21/03

Dans un entretien à L’Usine Nouvelle, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, révèle sa stratégie pour la recherche. Celle-ci s’appuie sur un « Agenda stratégique de la recherche qui se fonde sur un Conseil stratégique de la recherche ». Geneviève Fioraso souligne que les organismes de recherche « seront impliqués dans le comité stratégique. Mais on ne peut pas prendre en compte les priorités de chacun d’entre eux ». L’objectif, selon elle, est « d’établir une stratégie nationale de la recherche et faire confiance aux chercheurs pour se l’approprier ». L’Usine Nouvelle, 21/03

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube