Synthèse de presse

22 août 2013

12h37 | Par INSERM (Salle de presse)

Les fruits réduisent le risque de rupture d’anévrisme

Le Figaro précise que des chercheurs de l’institut Karolinska de Stockholm et de l’université d’Uppsala en Suède ont étudié durant 13 ans, sur plus de 80 000 personnes de 46 à 84 ans, l’effet de la consommation de fruits et légumes sur la survenue d’anévrismes de l’aorte abdominale et leur rupture. L’étude, publiée le 21 août dans la revue Circulation, révèle le rôle bénéfique des fruits pour les consommateurs réguliers (ceux qui mangent plus de deux fruits de taille moyenne par jour), avec une réduction de 25% du risque d’anévrisme par rapport à ceux qui en consomment moins de 5 par semaine. A noter par ailleurs que le risque de rompre un anévrisme s’amenuise en fonction de l’augmentation de la quantité de fruits consommés. Ce risque atteint 44% avec 3 fruits par jour. Les légumes ne semblent toutefois jouer aucun rôle dans la maladie. Les chercheurs suédois soulignent que l’effet bénéfique des fruits serait dû aux antioxydants qu’ils contiennent. Auteur de l’étude le Dr Otto Stackelberg précise que « Même si les légumes ne semblent pas associés à cette maladie en particulier, ils ont prouvé qu’ils réduisaient le risque d’autres maladies ». Le Pr François Paillard, cardiologue du CHU Pontchaillou de Rennes, considère que « la piste des antioxydants est évidemment privilégiée mais la consommation de fruits pourrait aussi avoir un impact favorable sur la cholestérolémie et la pression artérielle ».

Le Figaro, 22/08

Un Pandoravirus de taille

Deux chercheurs marseillais du CNRS-Université de la Méditerranée, Jean-Michel Claverie et Chantal Abergel ont annoncé dans la revue Science, la découverte d’un Pandoravirus, de taille imposante et fabriquant lui-même ses protéines. Ce Pandoravirus possède une taille exceptionnelle de 1 micromètre de long pour 0,5 de large, encore jamais observée chez un virus. Selon l’Humanité Dimanche avec ce Pandoravirus, mortel pour les amibes, mais inoffensif pour les humains, les chercheurs ont mis la main sur un alien du monde du vivant. Toutefois note Jean-Michel Claverie, directeur du laboratoire information génomique et structurale, « Cette découverte n’est pas le fruit du hasard puisque nous cherchons activement de tels virus ».

L’Humanité Dimanche, 22/08

En Bref

L’Humanité Dimanche précise qu’une équipe de chercheurs de l’université de Californie a publié, dans la lettre de Nature Nanotechnology, une étude relative à la découverte d’un antidote contre l’intoxication alcoolique en regroupant deux enzymes : l’alcool oxydase et la catalase. Les travaux réalisés sur des souris enivrées se sont révélés concluants. Les souris ayant ingéré le complexe d’enzymes en même temps que leur boisson alcoolique ont présenté une concentration d’alcool dans le sang 36,8% moins élevée que celle des souris non traitées. L’Humanité Dimanche, 22/08

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube