Synthèse de presse

23 octobre 2014

14h52 | Par INSERM (Salle de presse)

Progression des cas de chikungunya et de dengue en France

Le nombre de cas de chikungunya, un virus provoquant de fortes fièvres et des douleurs articulaires aiguës chez les patients, et de dengue, aussi appelée grippe tropicale, « augmente doucement mais sûrement » depuis quatre ans en France, indique Le Figaro. Dernièrement, quatre membres d’une famille montpelliéraine ont contracté le chikungunya, et quatre autres ont été infectés par la dengue cet été en région PACA. Le moustique tigre, vecteur commun aux deux virus, a déjà colonisé 18 départements, et aurait « la capacité de remonter encore plus au nord, car il supporte les climats tempérés » souligne Anna-Bella Failloux, spécialiste des moustiques vecteurs d’arbovirus à l’Institut Pasteur. Néanmoins, selon le quotidien, les risques de voir la métropole enregistrer des épidémies de grande ampleur semble peu probable.

Le Figaro, 23/10

En Bref

Le Magazine de la santé, diffusé sur France 5, revient dans son journal sur l’étude menée par Bénédicte Coulme et Béatrice Blondel de l’Unité Inserm 1153 épidémiologie et biostatistique, relative aux césariennes programmées. Selon ces chercheuses, un tiers de ces dernières pourraient être évitées.

Retrouvez sur la salle de presse le C’est dans l’air traitant de l’étude

France 5, 22/10

Selon les travaux de Zainab Samad, de l’université de Duke aux Etats-Unis, les femmes seraient plus sensibles aux stress mental que les hommes, et seraient « davantage susceptibles de souffrir d’une ischémie myocardique, c’est-à-dire un manque d’oxygène du tissu musculaire », indique Le Figaro.

Le Figaro, 23/10

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube