Synthèse de presse

24 janvier 2013

12h30 | Par INSERM (Salle de presse)

Les failles de la sécurité sanitaire de l’Europe

L’Agence européenne de l’environnement (AEE) a publié, hier, un « rapport choc », intitulé Signaux précoces et leçons tardives : science, précaution, innovation, dans lequel elle rend compte des « failles du système sanitaire et environnementale en vigueur, en Europe comme ailleurs », indique Le Monde. Après un premier volume du rapport publié en 2001, l’agence « liste [dans ce second volet] quinze dossiers dans lesquels les risques importants pour la santé des populations ou l’environnement ont été ignorés, cachés ou relativisés, et s’avèrent finalement coûteux pour la collectivité », ajoute le journal. Il s’agit notamment de l’essence plombée, le bisphénol A et les insecticides systémiques (Gaucho, Cruiser…) ou encore le DDT. La députée européenne Corinne Lepage, qui devait présenter le rapport devant le Parlement européen, hier, avec Jacqueline McGlade, directrice exécutive de l’AEE, souligne : « Sur l’ensemble des sujets et dans tous les pays, on voit que ce qui se produit est très semblable, avec des lanceurs d’alerte qui ne sont pas écoutés, des industriels qui influent sur les décideurs, etc. ». Quatre sujets émergents sont pointés par les auteurs : les nanotechnologies, les OGM, les ondes électromagnétiques des téléphones mobiles et le nucléaire.

Le Monde, 24/01

Un vaccin prometteur contre le sida

Une équipe franco-chinoise, dirigée par le Pr Jean-Marie Andrieu, de l’université Paris-Descartes, et Louis Wei Lu, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), à Montpellier (Hérault), a mis au point « un vaccin contre le virus du sida entièrement nouveau », rapporte Le Figaro. Ce vaccin, testé chez le macaque, a permis de protéger durablement 15 animaux sur 16 d’une infection par le virus de l’immunodéficience du singe, équivalent chez cet animal du virus du sida chez l’homme. Olivier Schwartz, directeur du département de virologie de l’Institut Pasteur, souligne que « ce travail [publié le 27 décembre dans Cell Reports] est intéressant et prometteur. Il y a de nombreux autres essais de candidats vaccins chez le singe, mais l’approche est ici originale ». Ce vaccin ne nécessite en effet aucune injection et peut être administré directement par voie orale. Il permet de neutraliser « l’activation des cellules infectées nécessaire à la multiplication du virus ». La prochaine étape consiste à le tester chez l’homme. Ce vaccin pourrait également être thérapeutique chez des patients séropositifs. Des essais en ce sens chez l’homme seront menés dès cette année.

Le Figaro, 24/01

En Bref

Le Figaro souligne, concernant les gaz polluants qui continuaient hier de s’échapper de l’usine Lubrizol de Rouen, que « contrairement à ce qu’ont affirmé les autorités (…), le gaz polluant n’était pas le composant odorant et inoffensif qui est ajouté au gaz de ville pour le rendre détectable ». Et d’ajouter : « La réaction chimique incontrôlée dans l’usine a en fait produit d’autres composés de la famille des mercaptans, classés comme ‘‘dangereux pour l’environnement’’ et toxiques pour l’homme à forte dose ». Cependant, la dilution dans l’atmosphère devrait permettre d’éviter « des conséquences plus graves pour la santé que les malaises temporaires ressentis par certaines personnes », estime le quotidien. Le Figaro, 24/01
François Taddei, directeur de chercheur à l’Inserm et directeur de l’Institut innovant de formation par la recherche à Paris, déplore, dans une interview accordée au Monde, que « les universités ne [soient] pas des environnements apprenants, au sens où la formation des étudiants n’est pas très différentes d’il y a vingt ou trente ans ». Selon lui, « il faut créer des expérimentations dans quelques lieux volontaires, dans lesquels on ne créera pas seulement des cours en ligne mais où on repensera aussi la formation dans son ensemble ». Le Monde, 24/01
Le Centre de recherche en neuroscience de Lyon (Inserm U1028) a conçu un test permettant d’analyser l’activité cérébrale des rêveurs, indique Le Point. Ses travaux ont montré que « ceux qui se souviennent de leurs rêves n’ont pas une activité nocturne supérieure aux autres, mais une vigilance cérébrale particulière pendant leur sommeil, et aussi au cours de la journée ». L’hebdomadaire explique que les nuits de ces rêveurs « seraient entrecoupées de micro-réveils facilitant la mémorisation des rêves ». Le Point, 24/01
Brève : Petits et grand rêveurs, que se passe-t-il dans notre cerveau ? 
Le Figaro souligne que les hôpitaux français sont « débordés par un afflux de tuberculeux d’Europe de l’Est ». Depuis quelques mois, des dizaines de personnes, venues de Géorgie, Tchétchénie et Russie, atteints d’une tuberculose ultrarésistante de type HDR (extensive drug resistant), arrivent en France dans l’espoir d’un traitement. Souffrant d’autres pathologies connexes (dénutrition, hépatite C, diabète de type 1…), « les traitements [administrés par les médecins français] deviennent des casse-tête ». Le quotidien explique qu’« outre le coût élevé de leur prise en charge, le risque de contagion inquiète les autorités sanitaires ». Et d’ajouter : « En 2013, la tuberculose de type XDR, fût-elle importée, est en passe de devenir en France un problème de santé publique. Tous ces malades ont emprunté des transports collectifs (avion, autocar…), sans masque, contaminant peut-être des dizaines de personnes sur leur chemin (…) ». Le Figaro, 24/01
L’épidémie de grippe continue de s’étendre mais ne présente pas de « gravité particulière », indique l’AFP qui cite l’Institut de veille sanitaire (InVS). Cependant, l’InVS, qui a publié un bulletin hier, recense, depuis novembre dernier, 129 cas graves, dont 15 décès. Selon le réseau Grog, « la grippe a été responsable d’environ 560 000 recours aux médecins généralistes et pédiatres » la semaine dernière, soit 20 000 de plus que la semaine précédente. L’augmentation des consultations concerne « surtout les enfants » et les trois virus A(H1N1), A(H3N2) et B continuent de circuler « sans domination nette de l’un ou de l’autre ». Le réseau Sentinelles-Inserm indique que « le niveau d’activité des syndromes grippaux devrait continuer d’augmenter cette semaine ». L’épidémie de gastro-entérite se poursuit, quant à elle, pour la 4e semaine, « mais la décrue épidémique semble avoir débuté », indique le réseau Sentinelles. AFP, RTL, 23/01

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube