Synthèse de presse

25 août 2016

12h29 | Par INSERM (Salle de presse)

Dépakine : un fonds d’indemnisation va être créé

Marisol Touraine a rendu publics les premiers résultats d’une étude réalisée à sa demande par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) et l’Assurance Maladie pour évaluer l’exposition des femmes enceintes à l’anti-épileptique Dépakine et ses dérivés, soulignent Les Echos. Selon l’étude, 14 322 femmes enceintes auraient été exposées à la Dépakine entre 2007 et 2014. Le quotidien explique que « les quelque 8 000 enfants nés de ces grossesses ont 40% de probabilités d’être atteints » de malformations ou de retards de développement neurologique. La ministre de la Santé a annoncé la mise en place d’un fonds d’indemnisation des familles qui sera voté au Parlement d’ici à la fin de l’année dans le cadre des lois financières.

Les Echos, 25/08

Les traitements hormonaux substitutifs augmenteraient le risque de cancer du sein

Des chercheurs britanniques de l’Institute of Cancer Research confirment que « les traitements hormonaux substitutifs (THS) ne sont pas sans risque, et celui lié au cancer du sein aurait été sous-estimé », rapportent Bfmtv.com et Santemagazine.fr. L’étude a porté sur 100 000 femmes, dont 39 000 post-ménopausées. Les résultats révèlent que 775 de ces femmes ont développé un cancer du sein et celles qui utilisaient un THS combiné pendant les 6 ans de l’étude étaient 2,7 fois plus susceptibles de le développer. Le site souligne que « ce risque serait proportionnel avec la durée d’utilisation » d’un THS.

Bfmtv.com, Santemagazine.fr, 24/08

En Bref

Un premier cas de Zika importé a été recensé à Mayotte sur une personne ayant contracté le virus « aux Amériques », selon l’Agence régionale de santé de Mayotte, rapporte l’AFP. L’Agence rappelle que l’île ne connaît encore « aucun cas autochtone ».

AFP via Leparisien.fr, 24/08

L’Usine Nouvelle, qui publie un article sur le nez artificiel, note que « l’Inserm planche depuis deux ans avec le Technion » sur un nez électronique. Hossam Haick, chercheur de cet institut technologique israélien, a conçu le NatNose, un nez électronique capable de « flairer » certains cancers grâce à l’analyse de l’haleine. Il espère, désormais, avec l’Inserm, mettre au point un dispositif capable de dépister certaines maladies comme l’hypertension artérielle pulmonaire.

L’Usine Nouvelle, 25/08

 

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube