Synthèse de presse

26 septembre 2013

12h10 | Par INSERM (Salle de presse)

Rapport 2013 sur la prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH (PVVIH)

Le nouveau rapport sur la prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH (PVVIH), publié aujourd’hui, « marque une nouvelle étape dans la lutte contre le sida », indiquent Le Quotidien du médecin et Le Figaro. Ce travail a été mené sous l’égide du Conseil national du sida (CNS) et de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS). Désormais, « toute personne vivant avec le VIH devra bénéficier d’un traitement antirétroviral », soulignent les deux journaux qui présentent les recommandations du rapport. Le Pr Philippe Morlat, chef du service de médecine interne et de maladies infectieuses du CHU de Bordeaux, coordinateur de ce rapport, explique : « On considérait par exemple que lorsqu’un patient avait un taux de CD4 supérieur à 500, il avait des défenses immunitaires suffisantes ». Le rapport a également pour ambition de dépister les 28 800 personnes infectées sans le savoir aujourd’hui en France. Le Pr Patrick Yéni, président du CNS, souligne que « (…) [l’]épidémie (…) n’est pas maîtrisée avec toujours autant de nouvelles infections déclarées ».

Le Figaro, Le Quotidien du médecin, 26/09

20% des femmes auront une grossesse à risque 

 Selon une enquête réalisée auprès d’un millier de femmes à la demande de PremUp (la fondation de coopération scientifique sur la grossesse et la prématurité), 20% des femmes seront concernées par une grossesse à risque, rapporte Le Figaro. Ainsi, « pour quelque 830 000 femmes enceintes en France chaque année, 160 000 présenteront une grossesse pathologique », explique le quotidien. Mais, ce risque est sous-évalué par les femmes enceintes : plus d’une femme sur trois ne considère pas la grossesse comme une période à risque. Selon le Dr Danièle Evain Brion, directrice de la fondation PremUp, « cette enquête nous montre qu’il y a encore beaucoup de pathologies totalement méconnues dans la société ». La moitié des femmes interrogées n’ont jamais entendu parler du retard de croissance intra-utérin. Or, ajoute la responsable de PremUp, « c’est la première cause de mortalité néonatale et c’est à l’origine de la grande prématurité ». Selon les responsables de la fondation, « il est très important de développer la recherche autour de cette thématique ». PremUp organise pour la troisième année « La marche des bébés », le 13 octobre, à Paris. Cet événement a pour objectif de collecter des fonds pour la recherche sur le retard de croissance intra-utérin. Il marquera le début de la Semaine nationale de mobilisation pour la santé des femmes enceintes et du nouveau-né. 

Le Figaro, 26/09

En Bref

Dans une interview accordée aux Echos, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, annonce les détails du plan d’économies de 2,4 milliards d’euros programmé pour l’assurance-maladie en 2014. Elle souligne : « Les baisses de prix des médicaments et le développement des génériques, en ville et à l’hôpital, permettront d’économiser près de 1 milliard d’euros ». Et d’ajouter : « Nous ouvrirons la possibilité de délivrer des versions génériques de médicaments issus des biotechnologies, les biosimilaires ». Marisol Touraine indique par ailleurs que, pour réduire la consommation de médicaments, « nous allons expérimenter la dispensation de médicaments à l’unité, et non plus par boîte, en commençant par certains antibiotiques, dans certaines régions ». Les Echos, 26/09

Aujourd’hui en France rend compte de la pénurie de stylos d’adrénaline que s’injectent les allergiques en cas de crise. Les deux modèles commercialisés en France (Anapen et Jext) de ces seringues sont en rupture de stock, deux mois seulement après l’arrivée sur le marché du stylo Jext. Or, ces produits sont fortement demandés : « il se vend quelque 10 000 stylos adultes et près de 3 500 en dosage enfants chaque mois », souligne le quotidien. Pour enrailler cette pénurie fréquente, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) annonce qu’un troisième modèle sera autorisé d’ici fin 2013. Aujourd’hui en France, 26/09
Le Quotidien du médecin indique que « les résultats à 10 ans [publiés par Joanne Haviland et coll. dans The Lancet Oncology] d’études de protocoles de radiothérapies plus courts et avec moins d’irradiation, testés dans le cancer du sein en phase précoce, montrent une réduction des effets toxiques locaux, avec la même efficacité ». Un bénéfice en terme de survie a également été constaté, mais il doit encore être « documenté », soulignent les auteurs de ce travail. Le Quotidien du médecin, 26/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube