Synthèse de presse

29 novembre 2012

12h40 | Par INSERM (Salle de presse)

100 propositions suite aux Assises de l’enseignement supérieur

Les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui se sont déroulées lundi et mardi, « ont débouché sur plus de 100 propositions concrètes », explique Libération. Elles seront détaillées dans un rapport que doit remettre « avant Noël » Vincent Berger, le président de l’université Paris Diderot. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, a indiqué que, pour celles nécessitant une action législative, un projet de loi sera déposé au Parlement « au premier semestre 2013 ». Ces propositions marquent une « rupture totale avec le ton de l’ère sarkozyste », explique le quotidien. En effet, ajoute Libération, « finie l’ode à la concurrence de tous contre tous – individus et établissements – comme mode d’attribution des crédits publics ». En revanche, l’Etat compte être le garant de la coopération et de la cohérence nationale. Contre la précarité, Vincent Berger souhaite que « l’emploi pérenne » redevienne la règle dans les laboratoires. Les propositions mettent également fin à « la croyance dans les vertus des appels d’offres et des contrats de courte durée pour les équipes de recherche, avec la revendication d’une revalorisation des financements de base des laboratoires ». Si les Assises ont « épilogué » sur l’expatriation des étudiants et des chercheurs, ainsi que sur l’accueil d’étudiants et de chercheurs étrangers, La Tribune déplore que la sensibilisation des centres de recherche à la protection de leurs publications et de leurs découvertes « n’ait pas été au centre des débats ».

Libération, La Tribune, 29/11

Traiter la myopathie grâce à un médicament proche du Viagra

Une étude anglo-saxonne, publiée hier dans la revue Science Translational Medicine, a montré que « le tadalafil, un traitement utilisé contre les troubles de l’érection, pourrait s’avérer utile dans le traitement des myopathies », révèle Le Figaro. Ce travail, qui a porté sur 9 patients, s’avère « encourageant », estime Serge Braun, le directeur scientifique de l’AFM-Téléthon. Selon le Pr Elizabeth McNally, experte renommée des maladies neuromusculaires, qui dirige un laboratoire de recherche à l’université de Chicago, « c’est un premier pas important sur un mécanisme responsable de la faiblesse musculaire de la dystrophie de Becker », une myopathie proche de celle de Duchenne. Le tadalafil a permis l’oxygénation du muscle, en empêchant la contraction des vaisseaux sanguins. L’idée d’utiliser des inhibiteurs de la phosphodiestérase V dans les myopathies n’est pas nouvelle, mais n’avait jamais été testée sur l’homme, souligne Le Figaro. Le Pr Elisabeth Martin et ses collègues du Cendars-Sinai Medical Center, aux Etats-Unis, indiquent : « Le tadalafil lève l’ischémie [asphyxie cellulaire] et restaure complètement la circulation sanguine chez huit patients sur neuf ».

Le Figaro, 29/11

En Bref

Le Quotidien du médecin rend compte d’une étude sur l’évolution de la mortalité en 20 ans (1999-2009), réalisée par Albertine Aouba et ses collègues du centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc) de l’Inserm et publiée dans la revue de septembre du Haut Conseil de santé publique qui fête ses 20 ans. Cette étude révèle que « malgré une forte augmentation de l’espérance de vie chez les hommes comme chez les femmes en France, la mortalité avant 65 ans demeure beaucoup plus importante que dans les autres pays européens », explique la revue. Le cancer est devenu la première cause de décès au cours des années 2000. Le Quotidien du médecin, 28/11

Brigitte Kieffer (Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire Inserm/CNRS/université de Strasbourg) a reçu le prix Lamonica en neurologie, décerné par l’Académie des sciences. Elle est récompensée pour ses travaux sur les mécanismes d’action des substances opiacées. Ziad Mallat et Alain Tedgui ont, quant à eux, obtenu le prix en cardiologie pour leur travail dans le domaine de l’athérosclérose. Le Quotidien du médecin, 29/11 
« A la veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida, l’association AIDES publie le premier bilan de son offre de dépistage rapide mise en place depuis 2012 dans 23 régions françaises », indique Le Quotidien du médecin. Les premiers résultats s’avèrent encourageants. Entre le 1er janvier et le 30 septembre, les militants de l’association ont réalisé 12 695 tests rapides d’orientation diagnostique (TROD), souvent hors les murs, dans la rue, dans des camions ou dans des bus. L’une des réussites de ce dispositif est de parvenir à toucher un public qui jusque-là échappait au dépistage, explique la revue. Dans une interview accordée à l’Humanité Dimanche, Christian Andréo, l’un des dirigeants d’AIDES, revient sur les annonces optimistes d’ONUSIDA et estime que « nous n’avons jamais été aussi près de l’objectif » visant à éradiquer le sida. Le Quotidien du médecin, Humanité Dimanche, 29/11 
Le Monde diplomatique publie un article, intitulé « Recherche publique, revues privées », rédigé par Richard Monvoisin, chercheur, membre du Collectif de recherche transdisciplinaire esprit critique et sciences (Cortecs) à Grenoble. L’auteur souligne qu’il existe désormais « une pléthore de revues spécialisées en ligne, qui offrent sans délai et souvent sans barrière de paiement les derniers résultats des laboratoires de recherche ». Il explique que cette transformation conduit les scientifiques à « s’interroger sur leurs modèles de publication, afin de les remettre au service de la connaissance et du public ». Le Monde diplomatique, 01/12 
 Humanité Dimanche revient sur la mise au point de deux tests de diagnostic rapide de multirésistance aux antibiotiques mis au point par l’équipe du Pr Patrice Nordmann, directeur de l’unité de recherche « Résistances émergentes aux antibiotiques » de l’Inserm (cf synthèse de presse du 21 novembre). Selon le journal, ces deux tests représentent « un outil de très haute importance », compte tenu de l’augmentation partout dans le monde de la résistance des bactéries aux antibiotiques. Humanité Dimanche, 29/11, Communiqué de presse du 11/10 

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube