Synthèse de presse

30 janvier 2014

13h00 | Par INSERM (Salle de presse)

Les femmes ont une connaissance limitée de leur fertilité


Une enquête américaine, publiée dans la revue Fertility and Sterility, révèle que « les femmes manquent d’informations sur ce qui peut, ou non, les aider à tomber enceinte », rapporte Le Figaro. Selon ce sondage, réalisé par téléphone auprès d’un millier d’Américaines en mars dernier, « une femme sur deux en âge de procréer (18-40 ans) n’aurait jamais abordé le sujet de sa fertilité avec son médecin », bien que 40% d’entre-elles s’inquiètent de leur capacité à tomber enceinte. Le Figaro souligne que « plus d’une sur quatre ignorait que le tabagisme, l’obésité, une irrégularité des cycles ou certaines infections sexuellement transmissibles (gonocoques, chlamydiae) réduisent le taux de succès chaque mois».

Le Figaro, 30/01

Des vaccins contre le virus du chikungunya bientôt testés chez l’homme


Le Figaro indique que, suite aux bons résultats obtenus chez l’animal par plusieurs équipes de recherche, « un vaccin contre le virus du chikungunya est envisageable à moyen terme ». Selon Pierre Roques, coauteur de l’une des études et chercheur à l’université Paris-Sud XI et au CEA, « nous savons désormais que différentes approches vaccinales sont efficaces pour prévenir la maladie. Elles devraient bientôt être testées chez l’homme ». Le chikungunya est une maladie due à un virus transmis par la salive des moustiques de type aedes. Le quotidien souligne que le vaccin candidat le plus avancé est celui d’une société autrichienne qui a débuté l’année dernière les premiers essais cliniques de son produit.

Le Figaro, 30/01

En Bref

Le Quotidien du Médecin rend compte d’une étude, publiée dans JAMA Neurology et menée par l’Université Emory et l’Université Rutgers (Etats-Unis), qui souligne que « plus de 40 ans après son interdiction, le DDT et son métabolite le DDE persistent dans les prélèvements sanguins de patients atteints de la maladie d’Alzheimer à des taux jusqu’à quatre fois plus élevés que chez les patients témoins ». Selon le Dr Allan Levey, directeur du Centre de recherche sur la maladie d’Alzheimer à l’Université Emory (Géorgie), un des principaux co-auteurs, « c’est l’une des premières études à identifier un important risque environnemental pour l’Alzheimer ». Les résultats de cette étude « préliminaire » devront être confirmés « chez un plus grand nombre de sujets » et « par des observations cliniques sur de longues périodes».

Le Quotidien du Médecin, 30/01

Le Monde consacre un article à la Chine mobilisée « contre le retour du virus de la grippe aviaire ». Le quotidien souligne que le virus a déjà touché 110 personnes depuis le début de l’année – dont près de la moitié dans la seule province de Zhejiang, qui jouxte Shanghaï au sud –ayant entraîné la mort de 22 d’entre-elles. Cette augmentation rapide du nombre de contaminations au virus H7N9 de la grippe aviaire inquiète à l’approche du Nouvel An Chinois à l’origine de « la plus grande migration de la planète ». D’après le quotidien, « la crainte est de voir le virus muter et la propagation croître entre individus ».

Le Monde, 30/01

Le Dr Luc Mallet, psychiatre, directeur de recherche à l’Inserm au sein de l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière, commente dans Paris Match les derniers résultats d’études concernant les stimulations cérébrales contre les troubles obsessionnels compulsifs (Toc). Une étude réalisée avec une équipe de Grenoble sur deux cohortes, composées chacune de 16 patients « très sévèrement atteints et suivis durant trois et cinq ans », a montré d’après Luc Mallet qu’« à long terme, 70% des patients traités par stimulations cérébrales profondes bénéficient des mêmes résultats qu’à court terme. Leur qualité de vie est nettement améliorée et chez certains les troubles ont pratiquement disparu ».

Paris Match, 30/01

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube