Synthèse de presse

31 mai 2013

14h40 | Par INSERM (Salle de presse)

Journée mondiale sans tabac

Les Echos soulignent que la Journée mondiale sans tabac se déroule aujourd’hui. A cette occasion, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, dévoilera des mesures destinées à encadrer l’utilisation de la cigarette électronique (cf synthèse de presse du 28 mai). Elle prépare par ailleurs d’autres mesures de lutte contre le tabagisme qui figureront dans la loi de santé publique, prévue pour 2014. Le quotidien rend compte de l’impatience des associations, qui prônent des « mesures parfois radicales ». « Hormis des hausses de prix, aucune mesure n’a été prise depuis 2007 », explique le journal. Yves Bur, président de l’Alliance contre le tabac, indique : « Depuis l’interdiction de fumer dans les lieux publics, décidée en 2006, absolument rien n’a été fait. Le ministère de la Santé doit reprendre la main. Il faut mettre fin à la cogestion de la politique du tabac avec le ministère du Budget, les multinationales du tabac et la confédération des buralistes ».

Les Echos 30/05

Près de 300 plaintes d’allergologues contre Debré et Even

Les Prs Philippe Even et Bernard Debré, auteurs du Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles et dangereux, paru l’année dernière, « font l’objet de près de 300 plaintes déposés par des médecins qui leur reprochent d’avoir porté atteinte à la déontologie de la profession en critiquant des confrères », rapporte Le Figaro. Outre leurs critiques envers les prescriptions de médicaments contre le cholestérol ou le diabète, les deux auteurs ont montré du doigt la pratique de l’allergologie. Face à ces critiques, les allergologues ont été nombreux à se mobiliser, individuellement ou via la Fédération française d’allergologie. Le Dr Isabelle Bossé, présidente du syndicat français des allergologues, qui fait partie de la Fédération, explique : « Au total, 297 plaintes ont été déposées auprès du Conseil de l’ordre des médecins de la ville de Paris. Dans leur livre, les Prs Even et Debré qualifient les allergologues de gourous, de charlatans. Nous avons été nombreux à nous sentir insultés ».

  Le Figaro 30/05

En Bref

Sciences et Avenir rend compte, dans un dossier sur la radiothérapie, de la mise au point de tests visant à détecter la sensibilité des patients aux doses de rayonnement émises pour lutter contre certaines tumeurs. La revue souligne notamment qu’une étude, baptisée Indira et réalisée auprès de volontaires sains, va être lancée cette année, avec l’Inserm, par Nicolas Foray, chercheur en radiobiologie au sein du Centre international de recherche en cancérologie à Lyon, afin de « rechercher dans la population générale des anomalies génétiques éventuelles en lien avec une possible radiosensibilité », explique le journal.

Sciences et Avenir, 01/06

Le Figaro indique que Jules Hoffman, Prix Nobel de médecine 2011, « qui a passé sa vie à étudier la capacité des drosophiles à se défendre contre les bactéries, les virus et les parasites », fait partie désormais partie de l’Académie nationale. Le nouvel académicien a souligné : « Le désir, le besoin de comprendre est un lien entre toutes les disciplines réunies dans cet Institut. Et c’est le primum movens de la recherche littéraire comme de la recherche scientifique. Culture et science, nous en sommes tous conscients ici, sont inséparables et non seulement se complètent mais se fertilisent mutuellement ».
Le Figaro, 31/05

Les 3èmes Journées de l’Agence de la biomédecine ont lieu jusqu’à aujourd’hui à Paris, souligne 20 Minutes. Le journal rappelle que les progrès réalisés dans l’analyse du génome humain, la rapidité des nouveaux tests génétiques et leur coût raisonnable vont dans le sens d’une démocratisation de la détection des prédispositions génétiques à certaines maladies. Pour autant, la prudence reste de mise pour éviter les possibles dérives « récréatives » de cette branche de la médecine génétique. C’est pourquoi l’Agence de biomédecine encadre strictement l’utilisation de ces tests en France.
20 Minutes, 31/05

Dans Le Monde Eco & Entreprise, Fleur Pellerin, ministre déléguée aux petites et moyennes entreprises, à l’innovation et à l’économie numérique, présente « les principes de l’action gouvernementale pour lever les obstacles à l’‘‘initiative’’ ». Elle explique : « Nos atouts sont là : notre système de formation, notre recherche, une industrie du capital-innovation qui doit néanmoins être renforcée, nos infrastructures, par exemple numériques et, surtout, les talents, nos jeunes, nos créateurs, nos entrepreneurs ! » Elle doit remettre au Premier ministre, « avant la mi-juillet », « un plan coordonné en faveur de l’innovation », souligne-t-elle.

Le Monde Eco & Entreprise, 31/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube