Synthèse de presse

31 août 2017

12h36 | Par INSERM (Salle de presse)

Résultats de l’enquête Epipage 2 sur les prématurés

L’Inserm a dévoilé hier les résultats d’une enquête menée par l’équipe Inserm EPOPé (Equipe de Recherche en Epidémiologie Obstétricale, Périnatale et Pédiatrique » du Centre de recherche Inserm épidémiologie et statistique Paris Sorbonne Cité (Cress), qui montrent que les enfants nés prématurés vivent mieux et en meilleure santé qu’il y a vingt ans, a indiqué RFI. Cette enquête a permis de suivre l’évolution de 5 567 enfants grands prématurés nés entre 5 mois et demi et 7 mois de grossesse. Pierre-Yves Ancel, médecin épidémiologiste, investigateur principal de cette étude, Epipage 2, a été interviewé par RFI, BFM TV et France Inter.

France Inter, BFM TV, Legeneraliste.fr, Lequotidiendumedecin.fr, Santemagazine.fr, Liberation.fr, 30/08, RFI, 31/08

Reprise du communiqué du 30/08 : « Suivi à 2 ans : les enfants nés prématurément survivent mieux et sont en meilleure santé qu’il y a 20 ans

La résistance à l’insuline, une cause d’Alzheimer

Science et Vie rend compte des travaux de l’équipe de David Blum et de Luc Buée (Université de Lille/Inserm) qui révèlent que la résistance à l’insuline serait une cause de la maladie d’Alzheimer. Le mensuel explique que « chez la souris, c’est la protéine tau qui active cette sensibilité, son absence engendrant une résistance à l’insuline, qui peut entraîner un dysfonctionnement neuronal et des pertes de mémoire ». Or, souligne David Blum, chez les malades d’Alzheimer, cette protéine, bien que présente, « s’agrège dans les neurones et cela entraînerait sa perte de fonction qui serait à l’origine de l’insulino-résistance ».

Science et Vie, 01/09

En Bref

Le Parisien souligne que la première intervention ophtalmologique en 3D en France a été réalisée, avec succès, hier à l’hôpital de Mantes-la-Jolie par Samir Abada et Anne Regis. Samir Abada, chef de service, souligne : « La 3D nous apporte la finesse des tissus, on appréhende autrement l’œil. D’habitude, on traite les choses car on sait qu’elles sont là, mais on ne les voit pas toujours ».

Le Parisien, 31/08

Science et Vie revient sur la découverte de chercheurs français, qui ont constaté une chaleur dans des cellules très supérieure aux 37°C de notre corps. La mesure réalisée par l’équipe de Pierre Rustin, chercheur Inserm et bio-énergéticien à l’hôpital Robert-Debré, repose sur l’analyse des mitochondries. Le mensuel précise que « l’équipe réunie autour de Pierre Rustin, Dominique Chretien, Paule Bénit et Malgorzata Rak, qui a travaillé en association avec plusieurs laboratoires étrangers (…) s’est basée sur des expériences minutieuses et reproductibles ».

Science et Vie, 01/09

Science et Vie indique qu’une mutation favorise la longévité chez l’homme, mais pas chez la femme. Le magazine souligne d’ailleurs que : « 30% des centenaires sont dotés de cette mutation génétique, appelée d3-GHR ». Celle-ci est située sur le gène du récepteur de l’hormone de croissance. Elle provoque une baisse de la production d’IGF-1, molécule sous contrôle de cette hormone. « Or, cela augmente l’espérance de vie chez toutes les espèces », explique Martin Holzenberger, chercheur Inserm.

Science et Vie, 01/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube