Synthèse de presse

31 juillet 2014

12h54 | Par INSERM (Salle de presse)

La lumière bleue permet de remettre notre horloge biologique à l’heure


L’AFP et Le Parisien rendent compte de l’étude, dirigée par Claude Gronfier, neurobiologiste du laboratoire lyonnais de l’Inserm, publiée dans Plos One, qui révèle que lorsque « la lumière naturelle manque, un éclairage particulier remet à l’heure l’horloge biologique, au bénéfice de la santé, la sécurité et la productivité ». Les chercheurs ont en effet réussir à remettre à l’heure les horloges biologiques de 12 membres de la station scientifique polaire internationale Concordia grâce à une lumière bleue (visuellement blanche). Les chercheurs estiment que « ces résultats pourraient avoir des applications pratiques rapides dans des environnements de travail de luminosité faible à modérée » (bureaux sombres ou sans fenêtres…), rapporte l’agence de presse. Cette première étude en conditions réelles a montré que les personnels de la station polaire avaient, pendant les semaines « bleues » (bénéficiant d’une lumière blanche enrichie en longueur d’ondes bleues), une durée de sommeil augmentée, une meilleure réactivité et une plus grande motivation.

AFP, 29/07, Le Parisien, 31/07


En Bref

Dans un entretien accordé au Parisien, Marisol Touraine, la ministre française de la Santé, revient sur l’épidémie d’Ebola qui progresse en Afrique : « Une extrême vigilance s’impose face à cette maladie à la fois très grave et très contagieuse». Selon la ministre, « notre pays a les moyens de faire face à Ebola ». Elle cite les équipements dont dispose la France tels que les deux laboratoires de très haute sécurité capables de faire des analyses rapides. France 2 souligne également que des équipes de recherche en France comme celles de l’Inserm sont très efficaces dans leurs travaux pour vaincre ce virus. France 2, 30/07, Le Parisien, 31/07
Le Figaro rend compte d’« un test simple pour dépister les cirrhoses » mis au point par une équipe de chercheurs franco-chinois. Le quotidien explique que ce test, simple et non invasif, une fois commercialisé, devrait permettre d’éviter les actes chirurgicaux, tels que les biopsies. Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue Nature. Le Figaro, 31/07

Les familles d’enfants suivis dans l’unité d’oncologie pédiatrique de Garches, adhérentes d’Ametist (Aide aux malades en traitement individualisé en spécialité tumorale), opposées à la fermeture de l’unité, ont saisi le Conseil d’Etat, indique Le Parisien. La direction de l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) a cependant promis que les enfants malades pourraient continuer à recevoir les mêmes soins à l’hôpital Ambroise Paré à Boulogne Billancourt. Le Parisien, édition Hauts-de-Seine, 31/07

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube