Synthèse de presse

04 avril 2013

14h00 | Par INSERM (Salle de presse)

Des perturbateurs hormonaux dans les produits de beauté

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir, qui a testé 66 produits de beauté, a trouvé une vingtaine de perturbateurs endocriniens, souligne Le Monde. Elle dénonce « la forte concentration de [ces] produits toxiques et le risque d’effets cocktail entre les molécules », rapporte le journal. Ces molécules chimiques étaient utilisées « sous forme de conservateurs, d’antibactériens, de filtres solaires, d’adoucissants, d’émollients », explique le quotidien. Le propylparaben a été découvert dans 28 produits. Un seul des produits analysés ne contenait pas les molécules chimiques recherchées. Olivier Andrault, chargé de mission à l’UFC-Que Choisir, explique : « Les doses présentes dans les cosmétiques sont le plus souvent en dessous du seuil de risque. Mais il faut rappeler que les perturbateurs endocriniens agissent à faible dose et sur le long terme ». L’association souhaite que la Commission européenne mette en place un programme de recherche indépendant sur les effets à long terme de ces perturbateurs endocriniens et réclame également que les fabricants aient l’obligation d’afficher des étiquetages complets et précis.

Le Monde, 04/04

Nouveau virus grippal en Chine

Le Figaro rend compte de l’émergence en Chine d’un nouveau virus de la grippe. Les autorités sanitaires de la province du Zhejiang ont annoncé, hier, la contamination de deux nouvelles personnes par le virus de la grippe aviaire H7N9 dans l’est du pays, dont une est décédée. Selon Le Figaro, « la souche H7N9 de la grippe aviaire, qui ne s’était jusque-là pas transmise à l’homme, a infecté en tout neuf personnes dans l’est de la Chine, faisant trois morts au total ». Le Pr Bruno Lina, directeur du centre de référence sur la grippe/région Sud à Lyon, indique : « Pour l’instant, on ne sait pas encore très bien d’où vient ce virus et comment ces personnes ont été contaminées ». Plusieurs des malades ont été en contact avec des volailles vivantes, mais en revanche leur entourage n’a pas contracté le virus, ce qui laisse à penser qu’il n’y a pas pour l’instant de signe permettant de parler d’une transmission interhumaine.

Le Figaro, 04/04

En Bref

Eli Reimer, un Américain de 15 ans originaire de l’Oregon, « est devenu le premier adolescent atteint de trisomie 21 à atteindre le camp de base de l’Everest (5364m), au Népal [le sommet de la montagne la plus haute du monde] », rapporte l’AFP. Le père de cet enfant, qui faisait partie de l’expédition, souligne : « Ce trek visait en partie à faire participer au moins un trekker handicapé et, à travers cette démarche, à souligner les capacités des personnes souffrant d’un handicap ». AFP, 03/04

La fin de l’épidémie de grippe saisonnière en France métropolitaine est confirmée, rapportent l’AFP et Les Echos. Cette épidémie a fait 117 morts parmi les cas admis en réanimation. Selon les estimations du réseau Sentinelles, cette épidémie, la plus longue en près de 30 ans mais pas celle qui a affecté le plus de gens, a touché plus de 3,5 millions de personnes en 13 semaines. Le réseau Grog indique quant à lui que « si l’activité grippale n’est plus épidémique, les virus grippaux sont encore en circulation discrète mais persistante ». AFP, 03/04, Les Echos, 04/04

L’Usine Nouvelle publie une enquête sur le partage des données de santé. Alors qu’une pétition, intitulée « Libérez les données de santé ! », a été mise en ligne fin janvier et a été signée notamment par des chercheurs et médecins, l’hebdomadaire se demande si « les récents scandales sanitaires auraient pu être évités si l’on avait eu accès à toutes les données de santé ». Il indique notamment que pour « avancer plus rapidement dans le domaine de l’épidémiologie, les chercheurs du public, représentés par l’Aviesan, et ceux du privé, réunis au sein de l’Alliance pour la recherche et l’innovation des industries de santé (Ariis), ont créé un portail commun pour publier leurs protocoles d’études ». L’Usine Nouvelle, 04/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube