Synthèse de presse

05 septembre 2013

12h10 | Par INSERM (Salle de presse)

Les mystères de l’amnésie totale

Le Figaro se penche sur l’amnésie totale, où même l’ensemble des souvenirs personnels (nom, famille, profession) est oublié. Ce type d’amnésie reste un mystère « malgré les recherches menées sur le sujet », souligne le quotidien. Le journal rend compte du cas d’une jeune femme qui se trouve depuis janvier à l’hôpital de Thuir (Pyrénées-Orientales) et dont la famille vient de répondre à l’appel à témoins lancé par l’établissement hospitalier. Le Pr Francis Eustache, directeur d’une unité de recherche Inserm à Caen (Calvados), explique : « Même les malades atteints d’Alzheimer à un stade avancé savent encore qui ils sont, quel métier ils ont exercé. La perte d’une information aussi fondamentale que son nom est très frappante, car cela compte parmi les souvenirs les plus anciens, ordinairement préservés car consolidés de longue date dans le cerveau ». Le Pr Bruno Dubois, directeur de l’Institut de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, souligne que « nos connaissances actuelles du système nerveux ne nous permettent pas d’expliquer ce genre de cas. Seuls les dommages cérébraux très étendus causeraient la perte d’une donnée aussi essentielle que la notion de soi. Mais les personnes ayant oublié leur identité n’ont pas ce profil (…) ».

Le Figaro, 05/09

La circoncision efficace pour se protéger du virus du sida

Une étude, réalisée dans le bidonville d’Orange Farm en Afrique du sud, démontre l’efficacité de la circoncision en tant que moyen de protection contre le virus, indique L’Humanité. Les tests ont été menés par des chercheurs français, américains et sud-africains auprès de plus de 20 000 hommes volontaires âgés de plus de 15 ans. Le Pr Bertran Auvert, auteur de l’étude, publiée dans la revue Plos Medicine, souligne que, jusqu’à cette étude, « nous n’avions pas encore la preuve que la méthode est utilisable dans la vraie vie et à grande échelle ». La circoncision a permis de réduire d’environ 60% le taux de nouvelles infections par le virus du sida et a été particulièrement efficace chez les 15-29 ans, ajoute le quotidien. Selon le Pr Auvert, si cette mesure de santé publique, déjà adoptée dans 14 pays d’Afrique, à la demande de l’OMS et de l’Onusida, était appliquée partout sur le continent, l’épidémie mondiale du sida pourrait reculer de 25% dans les prochaines années. Une nouvelle étude est déjà en cours pour permettre d’évaluer les effets de la circoncision sur la réduction des risques d’infection chez les femmes.

L’Humanité, 05/09 – Communiqué de presse : La circoncision est efficace pour réduire dans la vraie vie le risque d’être infecté par le VIH

En Bref

Le service de gynécologie-obstétrique du centre hospitalier universitaire (CHU) de Montpellier a réalisé, cet été, « une première en donnant naissance à deux enfants issus d’ovocytes vitrifiés après un don », souligne Le Figaro. La vitrification consiste à plonger directement les gamètes dans l’azote liquide, contrairement aux techniques précédentes. Le Pr Samir Hamamah, chef du département de biologie de la reproduction au CHU, indique : « L’avantage de cette technique est qu’elle permet une meilleure programmation des tentatives de fécondation in vitro en fonction des besoins des couples receveurs, maximisant leur chance d’obtenir une grossesse ». La France est cependant en retard dans l’utilisation de cette pratique en raison de son interdiction jusqu’en 2011, date de la révision des lois bioéthiques. Le Figaro, 05/09 

Le Magazine de la Santé de France 5 indique qu’une équipe de chercheurs de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière a mis au point le premier modèle de poisson zèbre ayant les mêmes mutations génétiques que les patients atteints de la sclérose latérale amyotrophique. Est notamment interviewé, dans l’émission, Edor Kabashi, chercheur à l’Inserm, chef d’équipe à l’Institut du cerveau et de la moelle épinière.France 5, 04/09

Les Echos indiquent que le chirurgien Jean-Christophe Bernhard et le radiologue François Cornélis du CHU de Bordeaux ont réalisé, cet été, une opération hors normes chez une femme atteinte d’une tumeur cancéreuse sur son unique rein. Ils ont utilisé deux techniques d’ordinaire mises en œuvre séparément : la laparoscopie robot assistée et la cryothérapie. Selon Jean-Christophe Bernhard, cette première, bien que coûteuse, laisse entrevoir « une nouvelle solution pour le traitement conservateur des tumeurs complexes, difficilement accessibles aux techniques conventionnelles ». Les Echos, 05/09

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube