Synthèse de presse

06 avril 2017

12h37 | Par INSERM (Salle de presse)

L’attirance innée localisée dans le cerveau

Des chercheurs de l’université de Caroline du Nord aux Etats-Unis ont réussi, chez des souris, à associer un comportement sexuel à des neurones précis parmi des milliers, souligne Le Figaro. Les biologistes ont, dans un premier temps, identifié dans une région responsable du comportement de reproduction, l’hypothalamus des souris femelles, des neurones qui réagissaient fortement à l’odeur du mâle. Le journal souligne que « l’activation artificielle spécifique de ces neurones a provoqué une nette préférence des femelles pour la compagnie des mâles ». Philippe Ciofi, chercheur de l’Inserm, spécialiste de l’hypothalamus à Bordeaux, indique : « Cette étude confirme en direct, sur des animaux vivants, quelque quarante ans de recherche dans le domaine ».

Le Figaro, 06/04

Nouvelle étape dans le traitement de la myopathie

La-croix.com rend compte d’« un traitement par thérapie génique [qui] guérit une forme de myopathie chez le chien ». « Dans cette étude, l’équipe française de Généthon, le laboratoire de l’AFM-Téléthon, a développé et produit un cheval de Troie, un virus (AAV) absolument inoffensif pour l’homme, capable de véhiculer le gène MTM1 dans les muscles », souligne le site. Ana Buj Bello, directrice de recherche Inserm, explique : « Ces travaux nous ont permis de montrer l’efficacité de l’administration du vecteur par une simple injection intraveineuse, une technique transposable chez les patients, et d’identifier une dose pouvant corriger l’ensemble des muscles du corps. Une avancée significative pour la mise en place de l’essai chez l’enfant ».

La-croix.com, 05/04

Reprise du communiqué du 05/04 « Nouvelle étape dans le traitement de la myopathie myotubulaire«   

En Bref

Lequotidiendumedecin.fr rend compte du travail de 8 équipes de recherche de l’Inserm, du CHU et du CNRS de Nantes sur le  programme CHOPIN (CHOlesterol Personalized Innovation). Ce dernier consistera à analyser le génome d’environ 250 familles afin d’identifier de nouveaux gène et de nouvelles cibles du métabolisme du LDL-c, ainsi que de nouveaux marqueurs du risque cardiovasculaire dans le but de personnaliser le traitement du patient.  

Lequotidiendumedecin.fr, 04/04

Challenges rend compte de la mise au point par des chercheurs de Stanford (Californie), d’une intelligence artificielle qui détecte aussi bien que l’homme les cancers de la peau. « L’étude a testé un système d’apprentissage profond reposant sur la reconnaissance d’images », explique l’hebdomadaire. Et de souligner : « Alimenté par 129 459 images de lésions diagnostiquées, il a ensuite analysé 2 000 images inédites et a repéré les mélanomes avec un taux de réussite comparable à un groupe de dermatologues ».

Challenges, 06/04

Le Quotidien du Médecin indique que 30 des 40 000 coureurs du marathon de Paris, qui se déroulera le 9 avril, ont été préparés par des chercheurs Inserm de l’université d’Evry. L’objectif est de réconcilier les sportifs avec leur physiologie via des séances d’entraînement spécifiques, afin d’améliorer leurs performances et de réduire le risque de blessure.

Le Quotidien du Médecin, 06/04

Une quarantaine de personnes touchées par la maladie de Lyme, ont essayé de planter leurs tentes hier devant le ministère de la Santé, estimant que le « plan d’action » promis en septembre n’a rien fait avancer, rapporte L’Humanité. Cette maladie infectieuse, transmise principalement par des morsures de tiques, reste largement sous-diagnostiquée en France, où seulement 33 000 nouveaux cas ont été recensés en 2015. Il y aurait un million de nouveaux cas par an dans l’Union européenne.

L’Humanité, 06/04

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube