Synthèse de presse

07 mars 2013

12h16 | Par INSERM (Salle de presse)

Lancement officiel de la vaste étude épidémiologique Constances

Le projet Constances (CONSulTANts des Centres d’Examens de Santé), mené conjointement par l’Inserm, l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et l’Assurance maladie, vient d’être lancé, indiquent l’AFP et Le Monde. Ce lancement donne « le coup d’envoi du recrutement d’un échantillon de 200 000 personnes âgées de 18 à 69 ans, représentatives de la population française et affiliées au régime général de la Sécurité sociale », explique Le Monde. Selon l’AFP, le projet, placé sous la responsabilité de l’épidémiologiste Marie Zins (université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), qui étudiera la santé des participants au cours de leur vie, vise à constituer « une base de données nationale, une ‘‘infrastructure’’ ouverte à la communauté des chercheurs qui ont déjà proposé une quarantaine de projets (vieillissement, diabète…) ». Marie Zins explique qu’après avoir effectué un bilan de santé complet, qui sera répété tous les 5 ans, « ces volontaires [recrutés par tirage au sort] répondront à des questionnaires réguliers sur leur métier, leur mode de vie, leur alimentation, etc. Et toutes ces informations seront appariées avec les données de remboursements de soins ou d’hospitalisation ». Quatre thèmes seront particulièrement suivis par ce projet : les risques professionnels, le vieillissement, les inégalités sociales de santé et les problèmes spécifiques de la femme, souligne l’agence de presse. Des tests permettront également de mesurer les fonctions intellectuelles et la mémoire à partir de 45 ans.

AFP, 06/03, Le Monde, 07/03 – Communiqué de presse : Lancement de Constances, plus grand projet de cohorte épidémiologique en population en France

La France, 2e pays européen qui dépose le plus de brevets

Le Figaro souligne que « l’Europe continue d’innover et attire toujours les industriels des autres régions du monde ». L’Office européen des brevets (OEB), dont le siège est à Munich en Allemagne, a enregistré 257 744 demandes de brevets l’an dernier, contre 244 934 en 2011, rapportent Le Figaro et La Tribune. Selon Benoît Battistelli, président de l’OEB, « plus de 60% des dépôts proviennent de pays non-européens avec une forte dimension asiatique ». La France arrive au 6e rang mondial et à la 2e place européenne avec 15 159 dépôts (4,7%). Le Figaro indique que, dans le classement des 50 entreprises déposant le plus de demandes de brevets, on retrouve des groupes français dans les secteurs notamment des télécommunications, de la pharmacie (Sanofi est à la 38e place) et de l’aéronautique. « Les instituts de recherche publics comme l’Inserm et le CNRS ont aussi déposé un nombre significatif de brevets », ajoute le quotidien. 

La Tribune, Le Figaro, 07/03

En Bref

L’Académie de médecine a reconnu hier l’utilité de quatre médecines parallèles : acupuncture, hypnose, médecine manuelle (ostéopathie et chiropraxie) et taï-chi, explique Aujourd’hui en France. Daniel Bontoux, professeur de l’Académie, indique qu’« on les appelle complémentaires car elles ne sont pas à elles seules une médecine. Elles peuvent permettre d’obtenir un petit plus par rapport aux traitements traditionnels ». Aujourd’hui en France, 07/03
Humanité Dimanche souligne que, selon une étude, réalisée par le groupement scientifique GISCOP93, près de 40 000 personnes (dont des écoliers), riveraines d’une usine de broyage d’amiante, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), auraient pu être exposées aux poussières cancérogènes. Selon cette étude, remise à l’Agence Régionale de Santé (ARS) le 7 février, il serait possible de les retrouver, de leur assurer un suivi médical et de mettre en place un dispositif de santé publique sur le territoire. Humanité Dimanche, 07/03
« L’épidémie de grippe saisonnière, l’une des plus longues observées en France métropolitaine depuis 30 ans, poursuit sa décrue après avoir touché près de 3 400 000 personnes en onze semaines », selon le réseau Sentinelles-Inserm, cité par l’AFP, Direct Matin et Europe 1. Le réseau estime que l’épidémie devrait continuer à décroître cette semaine. AFP, Europe 1, 06/03, Direct Matin, 07/03

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube