Synthèse de presse

09 août 2012

10h49 | Par INSERM (Salle de presse)

Un antiépileptique contre la maladie d’Alzheimer

Le Figaro et Le Monde rapportent que selon une étude menée depuis trois ans à l’Institut Gladstone, à l’université de Californie à San Francisco, l’antiépileptique lévétiracétam, déjà commercialisé, améliore les symptômes de la maladie d’Alzheimer chez la souris. Ces résultats ont été publiés le 6 août dans les comptes-rendus de l’Académie des sciences américaines. Actuellement 35 millions de personnes dans le monde, dont 860 000 en France, sont atteints par cette dégénérescence cérébrale et un rapport international de 2010 prévoit l’affection de 100 millions de personnes à l’horizon 2050. Lennart Mucke, professeur de neurologie à l’UCSF, souligne : « Notre étude s’appuie sur nos découvertes antérieures, qui suggèrent un lien entre la maladie d’Alzheimer et certains troubles épileptiques ». Les chercheurs affirment que cette découverte est d’autant plus prometteuse que le lévétiracétam est l’anticonvulsivant qui a le moins d’effets secondaires. De leur côté, les spécialistes restent prudents et attendent les résultats des essais cliniques chez l’homme. Une centaine de patients pourraient prochainement être mobilisés pour tester l’efficacité de ce traitement.

Le FigaroLe Monde, 09/08

Un stent biorésorbable implanté chez un patient

Le docteur Jean Fajadet, codirecteur de l’unité de cardiologie interventionnelle de la clinique Pasteur de Toulouse, a implanté avec succès, il y a quelques semaines, le premier stent biorésorbable chez un patient de 61 ans pour élargir une artère coronaire bouchée. Une véritable innovation, puisque ce stent se désintègre « automatiquement » et disparaît au bout de 18 mois du fait de sa composition à base d’acide lactique. La Croix observe que cette prothèse éphémère est issue de la coopération entre le professeur de cardiologie (l’hôpital européen Georges Pompidou, AP-HP, Université Paris-Descartes, et Inserm), Antoine Lafont, et le professeur Michel Vert, chimiste, spécialiste des polymères biodégradables du CNRS-Université de Montpellier.

La Croix, 09/08

En Bref

L’enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles (ENCMM), réalisée entre 2001 et 2006, révèle que 8 à 12 femmes meurent en couches pour 100 000 naissances dans l’Hexagone. Un chiffre qui place la France dans « la moyenne »des pays européens. L’Ile-de-France et les Dom sont particulièrement touchés. Marie-Hélène Bouvier-Colle, épidémiologiste à l’Inserm en charge de l’enquête, formule l’hypothèse « d’un problème d’organisation des soins, notamment au niveau du transfert des patientes d’un établissement à l’autre »L’Humanité Dimanche souligne que l’étude EPIMOMS devrait préciser les facteurs de risque.  L’Humanité Dimanche, 09/08

Le phénomène de la puberté précoce (avant 8 ans), confirmé par des études, est plus facilement détectable chez les filles que chez les garçons note l’hebdomadaire Le Point. Le professeur Sultan, responsable du département d’endocrinologie pédiatrique du CHU de Montpellier assure que « depuis dix, quinze ans, tous les spécialistes qui se retrouvent dans les congrès s’alarment ensemble du nombre de nouveaux cas qu’ils ont vus dans l’année. C’est une véritable épidémie ». Le médecin incrimine les perturbateurs endocriniens, phthalates, pesticides, phénols et autres produits chimiques qui nous entourent. Ainsi 15 000 substances pourraient être mises en cause. Le Point, 09/08

Selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm, la varicelle a touché la semaine dernière quatre régions de l’Hexagone de façon « forte » à « modérée ». Les foyers d’activité régionale se situent en Languedoc-Roussillon, Champagne-Ardenne, Alsace et Provence-Alpes-Côte-d’Azur.  AFPRTL, 08/08

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube