Brèves

Le traitement par L-Dopa diminue les troubles du sommeil liés à la maladie de Parkinson

04 juil. 2014 - 15h39 | Par INSERM (Salle de presse) | Neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie

Les patients atteints de la maladie de Parkinson se plaignent de troubles du sommeil sévères qui se traduisent par des insomnies et à l’inverse des périodes de somnolence au cours de la journée. Si le traitement dopaminergique améliore radicalement les symptômes moteurs de la maladie (en calmant entre autres les tremblements), son action sur le sommeil restait controversée suggérant que l’altération d’autres neurones (non dopaminergiques) serait à l’origine de ces autres symptômes. L’implication possible des neurones du noyau pédonculopontin (PPN) qui règle le sommeil et l’éveil était en particulier postulée.

Des chercheurs de l’Inserm sous la direction de Chantal François (Unité Inserm 1127/ Institut du cerveau et de la moelle épinière/Université Pierre et Marie-Curie/AP-HP) ont pu, grâce à un appareillage miniaturisé, enregistrer et mesurer dans la durée, la qualité du sommeil chez des modèles animaux atteints de la maladie de Parkinson.

Il ressort de cette étude qu’une lésion dopaminergique pure induit des troubles du sommeil, et que le traitement par L-Dopa les améliore significativement.

 Les résultats montrent effectivement une réduction des phases de somnolence dans la journée, une diminution des réveils impromptus, et une augmentation générale du temps de sommeil.

Le noyau pédonculopontin est quant à lui bien impliqué dans la régulation du cycle éveil/sommeil. Son altération modifie la qualité du sommeil des animaux parkinsoniens après avoir induit des troubles sévères mais transitoires.

Ces résultats suggèrent que la stimulation du noyau pédonculopontin à l’aide d’électrodes pourrait être bénéfique chez les patients parkinsoniens qui souffrent de graves troubles du sommeil, comme le montrent des essais cliniques récents.

POUR CITER CET ARTICLE :
Salle de Presse Inserm Le traitement par L-Dopa diminue les troubles du sommeil liés à la maladie de Parkinson Lien : http://presse.inserm.fr/le-traitement-par-l-dopa-diminue-les-troubles-du-sommeil-lies-a-la-maladie-de-parkinson/13088/
Voir les sources

Sleep Disorders in Parkinsonian Macaques: Effects of L-Dopa Treatment and Pedunculopontine Nucleus Lesion Hayat Belaid, 1 Joëlle Adrien, 1 Elodie Laffrat, 1 Dominique Tandé, 1 Carine Karachi,1 David Grabli,1 Isabelle Arnulf,2 Stewart D. Clark,3 Xavier Drouot,4 Etienne C. Hirsch,1 and Chantal François1 1 Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale Unité Mixte de Recherche-S975, Université Pierre et Marie Curie Paris 06, Unité Mixte de Recherche-S975, CNRS Unité Mixte de Recherche 7225, and Centre de Recherche-Institut du Cerveau et de la Moelle, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, 75013 Paris, France,
2 Service des pathologies du sommeil, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Groupe Pitié-Salpêtrière, 75013 Paris, France, 3Department of Pharmacology andToxicology, University at Buffalo, Buffalo, New York 14214, and 4Physiology Department, CHU de Poitiers, 8600 Poitiers, France The Journal of Neuroscience

fermer
fermer
RSS Youtube