Synthèse de presse

11 septembre 2017

12h15 | Par INSERM (Salle de presse)

Un mort par suicide tous les 40 secondes dans le monde

A l’occasion de la Journée mondiale de la prévention du suicide organisée hier par l’Association Internationale pour la Prévention du suicide (IASP) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les associations rappellent que, selon l’OMS, le suicide est à l’origine de plus de 800 000 décès chaque année dans le monde, soit d’un mort toutes les 40 secondes, rapportent les médias. En France, 220 000 tentatives de suicides sont prises en charge chaque année par les urgences et 10 500 personnes se donnent la mort, indique pour sa part l’Inserm dans un point à propos de cette journée. L’AFP rappelle une grande enquête, coordonnée par l’unité de recherche Inserm « Santé mentale et santé publique », réalisée en 2013 auprès de 15 235 jeunes scolarisés, âgés de 13 à 18 ans. Cette dernière révèle que les tentatives de suicide semblent être plus fréquentes qu’auparavant : 7,8% des jeunes en ont déjà effectué une (contre 6,5% en 1993) et 3,7%, plus d’une. Ces chiffres alarmants soulignent la nécessité de la prévention du suicide, estime l’Inserm. Ainsi, dès novembre, les chercheurs de l’Institut rendront disponible une application mobile et un site internet baptisés Stopblues, sorte de « compagnon virtuel, chargé d’accompagner, de renseigner et de rassurer les utilisateurs en souffrance ».

AFP, Santemagazine.fr, 08/09, Legeneraliste.fr, 09/09, Topsante.com, 10/09

Reprise du C dans l’air du 06/09 : « Dimanche 10 septembre, journée mondiale de la prévention du suicide« 

Nouvelle piste pour contrer le choc septique

Une équipe de chercheurs de l’Inserm propose d’utiliser une protéine de transfert lipidique contre le sepsis, soulignent Legeneraliste.fr et Pourquoidocteur.fr. Le site Pourquoidocteur.fr explique : « Lors d’un sepsis, les bactéries en cause (BGN le plus souvent) expriment à leur surface des endotoxines qui sont en fait des complexes lipo-saccharidiques ». Et d’ajouter : « D’où l’idée d’inhiber ces complexes responsables de la réponse inflammatoire et de toute la cascade d’effets délétères inhérents au sepsis, en utilisant une protéine plasmatique de transfert lipidique ou PLTP (pour plasma phospholipid transfer protein) ». Les chercheurs ont étudié l’impact d’injections de PLTP purifiée chez des souris souffrant de sepsis. L’Inserm indique que « d’assez faibles quantités ont suffi à améliorer considérablement l’état de santé de ces souris ».

Legeneraliste.fr, Pourquoidocteur.fr, 08/09

Reprise du communiqué du 08/09 : « Une nouvelle piste pour contrer le choc septique« 

En Bref

L’AFP s’intéresse à l’orthorexie (« manger droit » en grec) qui consiste à manger uniquement « sain » en suivant des régimes restrictifs, jusqu’à s’en rendre malade (manque de vitamines…). Pierre Déchelotte, chef du service de nutrition au CHU de Rouen et directeur d’une unité de recherche à l’Inserm, explique que le terme « n’a pas de reconnaissance médicale claire ». Il place toutefois l’orthorexie parmi les « troubles du comportement alimentaire atypiques » ou parmi « les troubles restrictifs ».

AFP, 08/09

Lequotidiendumedecin.fr se penche sur la santé des migrants à l’occasion d’un numéro spécial du BEH. Le site souligne notamment qu’une étude sur la consommation alimentaire des migrants (université Paris 13/CREES Sorbonne/Inserm/INRA/CCNAM) révèle des spécificités par rapport à la population générale. Si la consommation de fruits et légumes, de produits laitiers est nettement insuffisante avec une consommation quotidienne excessive de boissons sucrées (> 25% de l’échantillon) et de produits sucrés, gras et salés (près de 50%), certains comportements sont à valoriser, comme la consommation de produits de la pêche (2 fois/semaine pour les deux tiers de l’échantillon).

Lequotidiendumedecin.fr, 11/09

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology ont découvert un véritable marqueur capable de prédire un risque d’accouchement prématuré, rapporte Parents. Leur approche inédite consiste à analyser les propriétés du mucus cervical de la mère.

Parents.fr, 09/09

Lemonde.fr publie un entretien avec l’historien Denis Peschanski, directeur de recherche au CNRS, et le neuropsychologue Francis Eustache, directeur d’une unité Inserm. Ils copilotent le programme de recherche 13-Novembre sur la mémoire des attentats récents.

Lemonde.fr, 10/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube