Synthèse de presse

12 juin 2017

12h36 | Par INSERM (Salle de presse)

Efficacité du cannabis contre les épilepsies graves

Le Figaro rend compte des résultats d’une étude publiée fin mai dans le New England Journal of Medicine qui démontre l’utilité du cannabidiol, un composé non psychoactif, contre certaines formes d’épilepsie. Cette étude internationale, pilotée par l’Américain Orrin Devinsky (New York University) et la Britannique Helen Cross (University College London), a été réalisée, dans 23 centres aux Etats-Unis et en Europe, auprès de 120 enfants et adolescents atteints d’une forme rare et grave d’épilepsie d’origine génétique, le syndrome de Dravet. L’étude révèle que, dans le groupe traité au cannabidiol, le nombre médian de crises est passé de 12,4 à 5,9 par mois, soit une baisse de 39%. Le quotidien précise que le cannabiol n’est pas efficace pour toutes les épilepsies. Christophe Bernard, neurobiologiste à l’Inserm (Unité Inserm 1106 « Institut de neurosciences des systèmes »), explique au journal qu’« une multitude de chemins peuvent mener à la crise. Un antiépileptique qui « bouche » l’une de ces routes ne bloquera pas les autres ».

Le Figaro, 10/06

Des neurones sociaux boostent la performance

Une chronique publiée dans Le Monde rend compte d’une étude de chercheurs du CNRS et de l’Inserm (Unité Inserm 1106 « Institut de neurosciences des systèmes/CNRS), qui révèle que la présence des proches booste la performance, notamment lors d’une prestation (spectacle…). Ces travaux menés sur les singes, ont pu confirmer que ceux-ci apprenaient plus vite en présence de leurs congénères. Les chercheurs constatent que « des neurones sociaux s’activent [alors] », rapporte Le Monde. Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue Social Cognitive and Affective Neuroscience.

Le Monde, 10/06

Lire le communiqué de presse  : « Du contexte au cortex : à la découverte des neurones sociaux« , publié le 22 mai.

En Bref

Lequotidiendumedecin.fr rapporte qu’une équipe de Massachusetts General Hospital (MGH) a présenté le 10 juin au congrès de l’American Diabetes Association (ADA) à San Diego, les résultats intermédiaires d’une étude de phase 2 testant le BCG dans le diabète de type 1. Agnès Lehuen, directrice de recherche Inserm (Unité 1016 « Immunologie du diabète »/CNRS), estime que « c’est une approche tout à fait intéressante » d’immunothérapie dans le diabète de type 1.

Lequotidiendumedecin.fr, 12/06

Le Généraliste indique que les recommandations 2017 pour les voyageurs parues dans le dernier BEH rendent compte du recul de l’épidémie de Zika – ce qui complique paradoxalement la prophylaxie – et de la réémergence inquiétante de la fièvre jaune.

Le Généraliste, 09/06

Le Journal du Dimanche présente Patrick Couvreur, biopharmacien et spécialiste des nanomédicaments à l’Institut Galien Paris Sud (CNRS/Université Paris-Sud), qui vient de publier une étude prometteuse sur un nouveau procédé permettant d’acheminer des nanomédicaments vers les cellules cancéreuses. Il utilise le squalène, lipide naturel, comme transporteur. Patrick Couvreur explique : « Ce lipide a une propriété étonnante : dès qu’on le couple à une molécule médicamenteuse, il suffit de le placer dans l’eau pour qu’il forme spontanément des nanoparticules ».

Le Journal du Dimanche, 11/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube