Synthèse de presse

12 novembre 2012

12h38 | Par INSERM (Salle de presse)

Un nouveau centre de recherche de l’Institut Pasteur contre les maladies émergentes

L’Institut Pasteur va inaugurer, mercredi, en présence de François Hollande, son centre de biologie intégrative des maladies émergentes, baptisé Centre François-Jacob, indiquent Les Echos. Dans ce nouveau centre travailleront 400 chercheurs de tous horizons. Toutes les disciplines (virologie, génétique humaine, biologie structurale, épidémiologie, histopathologie, modélisation) seront « concentrées en un lieu unique conçu pour favoriser les confrontations entre les points de vue de spécialistes différents, et doté d’une batterie d’appareils hautement sophistiqués », explique le quotidien. Didier Raoult, biologiste spécialisé dans les maladies infectieuses à Marseille, explique, dans Les Echos, que « les virus ARN (sida, SRAS, arbovirus, Ebola, grippe…) utilisent les mégapoles comme cobayes pour tester leurs mutations ». Selon lui, « lutter contre les maladies émergentes est un acte de guerre qui nécessite la mise en place de stratégies d’observation et de diagnostic rapide qui permettent des décisions dans l’instant ».

Les Echos, 12/11

L’immunothérapie contre le cancer

Dans son édition Science & Techno, Le Monde publie un article sur « l’immunothérapie, une nouvelle arme contre le cancer ». Franck Pagès, de l’hôpital européen Georges Pompidou (Paris) explique que « plus le site primitif de la tumeur est riche en certaines cellules immunitaires, moins le patient fait de récidive et plus sa survie est longue ». Le Monde explique qu’« avec l’équipe Inserm de Jérôme Galon, il a mis au point un ‘‘score immunitaire’’ à visée pronostique, fondé sur le nombre de lymphocytes qui infiltrent les tumeurs colorectales ». « A terme, ce score pourrait permettre d’adapter les traitements », ajoute le journal. Par ailleurs, Laurence Zitvogel, oncologue médicale à l’Institut Gustave-Roussy (IGR) à Villejuif, explique que « tant qu’on fera mourir les cellules cancéreuses sans activer le système immunitaire, on n’obtiendra que des bénéfices à court terme ». Elle a ainsi adopté « une approche d’immunothérapie » dans son laboratoire Inserm, de même que dans celui de Guido Kroemer à l’Institut Gustave-Roussy.

Le Monde, édition Science & Techno, France Info, 10/11

En Bref

Le Monde présente le parcours de Jean-Claude Ameisen, médecin et immunologiste, mais aussi chroniqueur à la radio, qui vient d’être nommé officiellement président du Conseil consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) (cf synthèse de presse du 5 novembre). Il succède à Alain Grimfeld. Le journal rappelle que, « déjà chercheur à l’Inserm depuis 1987, puis directeur de différents laboratoires, il entre au comité d’éthique de cette institution et le présidera à partir de 2003, comme Jean Bernard avant lui ». Le Monde, 10/11, Bulletin Quotidien, 12/11

Le Réseau Environnement Santé va présenter, aujourd’hui, lors d’une conférence de presse une étude réalisée sur près de 600 patients qui « devrait relancer le débat » sur l’ajout d’aluminium dans les vaccins, indique La Croix. Le quotidien explique que le Pr Romain Gherardi (Inserm-hôpital Henri-Mondor) à Créteil, a identifié « 585 cas de myofasciite à macrophages », mais il « vient de recevoir une réponse négative de subvention de la part de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ». Il souhaite donc, grâce à cette conférence de presse, « faire valoir publiquement sa demande, soutenue par la députée écologiste Michèle Rivasi et l’association RES », souligne le journal. La Croix, 12/11

Dans une interview accordée au Figaro, le Pr Marion Leboyer, directrice de FondaMental et d’une unité de recherche à l’Inserm, souligne que les maladies mentales « doivent être considérées comme les autres ». Elle déplore une prise en charge et une recherche insuffisantes dans ce domaine. Elle explique : « Nous manquons cruellement de moyens pour poursuivre nos recherches ». Selon elle, « seulement 2% du budget de la recherche biomédicale sont consacrés en France à la recherche en psychiatrie. Pourtant, nous sommes à l’aube d’une vraie révolution dans la compréhension de ces maladies ». Le Figaro, 10/11
La 21e Journée mondiale du diabète se déroulera, le 14 novembre, indique Le Généraliste. « Cette année, l’accent sera mis notamment sur la prévention de la maladie et le rôle des modes de vie dans sa survenue », ajoute la revue. L’OMS souligne que plus de 346 millions de personnes dans le monde seraient diabétiques. Selon elle, « si aucune mesure n’est prise, il est probable qu’il y en aura plus du double en 2030 ». Le Généraliste rend compte de l’effet bénéfique de la chirurgie bariatrique. Le Pr Patrick Ritz (CHU de Toulouse, Inserm U1027) explique que les bénéfices de la chirurgie métabolique permettent « d’envisager des indications fondées sur un changement métabolique et non sur une perte de poids ». Le Généraliste, 09/11
Le Monde souligne qu’un essai à grande échelle, mené en Afrique, de candidat vaccin contre le paludisme, le « RTS,S », dont les résultats ont été publiés vendredi dernier dans le New England Journal of Medicine, ne permet une protection que « d’un peu moins d’un tiers des enfants vaccinés contre les crises de paludisme et leurs formes sévères ». « L’efficacité de ce RTS,S a été testée dans onze centres répartis dans sept pays africains, grâce, notamment aux financements de la Fondation Gates », ajoute le quotidien. Plus de 6 500 nourrissons, âgés de 6 à 12 semaines, ont participé à cet essai dont les résultats sont qualifiés par les auteurs eux-mêmes de « modestes ». Le Monde, 10/11
Alexis Nogier, praticien libéral, et 65 autres chirurgiens chercheurs ont écrit un manifeste, que publie Le Monde, en vue de dénoncer « la convention médicale signée par l’Assurance-maladie et l’Union nationale des organismes complémentaires d’assurance-maladie (Unocam) à la demande du gouvernement ». Ils soulignent que l’encadrement des dépassements d’honoraires prévu dans la convention aura des effets négatifs : « Quel avenir pour l’innovation et la recherche chirurgicale en France, face à la concurrence internationale ?Le Figaro, 12/11

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube