Synthèse de presse

13 avril 2015

11h53 | Par INSERM (Salle de presse)

La pollution de l’air coûte 1 à 2 milliards d’euros par an à la France

Des chercheurs de l’Inserm et de l’Université Pierre et Marie Curie, estiment que la pollution de l’air coûte un à deux milliards d’euros par an à la France en frais médicaux, rapporte l’ensemble des médias ce week-end. L’équipe a déterminé la part attribuable à la pollution de l’air du montant de prise en charge  par le système de santé des cinq maladies respiratoires les plus répandues, dont l’asthme, les bronchites chroniques et aiguës. Les auteurs de l’étude ajoutent cependant que leurs «  estimations doivent être considérées comme des ordres de grandeur ».

Retrouver l’article C’est dans l’air : « Le coût de la pollution atmosphérique sur la santé estimé entre 1 et 2 milliards par an »

AFP, France Info, 10/04, Le Journal du Dimanche, BFM Business, France 3, I Tele, RMC Info, TF1, 12/04, La Correspondance économique, l’Humanité 13/04



Les effets secondaires des traitements contre Parkinson, première cause de ruptures de soins

Selon une étude réalisée par l’association France Parkinson, les effets secondaires parfois difficilement supportables des traitements contre la maladie de Parkinson sont la première cause de ruptures de soins, indiquent Le Figaro et France Inter. Yves Agid, neurologue, explique que le traitement de référence est bien supporté mais que « son dosage n’est pas toujours adapté ». Selon Etienne Hirsch, spécialiste de la maladie de Parkinson, une approche alternative serait la stimulation cérébrale profonde, développée par Alim-Louis Benabid à l’Inserm.

Retrouver l’article C’est dans l’air : « Samedi 11 avril : Journée mondiale de la maladie de Parkinson »

France Inter, 10/04, Le Figaro, 11/04

En Bref

Le Journal du Dimanche s’intéresse à la « chasse aux bactéries résistantes ». Pour lutter, Les chercheurs misent sur les bactériophages, « virus spécifiques des bactéries, naturels ou synthétiques ». A l’Institut Pasteur, Laurent Debardieux souligne les résultats obtenus sur les souris : « Les animaux traités par des bactériophages après avoir reçu une dose mortelle de bactéries ont survécu à l’épreuve quand les autres sont morts ».

Le Journal du Dimanche, 12/04

Un groupe de trois chercheurs de l’université de Lyon, spécialistes français de l’enfant HP (Haut potentiel) ou surdoué a, pour la première fois, grâce à une IRM fonctionnelle, établi l’existence de « profils bien distincts » chez les enfants HP, indique Le Parisien. Les scientifiques espèrent que leur action « permettra d’améliorer leur prise en charge ».

Le Parisien, 13/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube