Synthèse de presse

16 septembre 2013

12h02 | Par INSERM (Salle de presse)

Baisse importante de la mortalité infantile en vingt ans

La mortalité infantile a chuté de moitié au cours des vingt dernières années, selon un rapport de l’Unicef, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Banque mondiale intitulé « S’engager pour la survie de l’enfant : une promesse renouvelée », repris par La Croix. Le document révèle que le  nombre de décès d’enfants de moins de 5 ans a baissé de 12,6 à 6,6 millions dans le monde entre 1990 et 2012. Le taux de mortalité s’est réduit de près de moitié, passant de 90 décès pour 1 000 naissances à 48 pour 1 000, au cours des 22 dernières années. Cette baisse concerne toutes les régions du monde, précise le quotidien. L’Amérique latine et les Caraïbes ont réalisé des progrès considérables dans ce domaine. Le recul de la mortalité infantile s’accélère en Afrique subsaharienne, grâce à de nombreuses mesures (meilleur accès aux soins, développement des sources d’eau protégées, utilisation de moustiquaires pour protéger bébés et femmes enceintes, campagnes de vaccination…). L’étude souligne cependant que près de la moitié (44%) des décès d’enfants de moins de cinq ans intervient durant le premier mois de leur vie. Elle rappelle également la persistance des « grandes inégalités » entre pays du Nord et du Sud. Malgré les progrès réalisés, l’objectif de réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité infantile, fixé en 2000 lors du sommet, du millénaire ne pourra pas être atteint et est repoussé à 2028.

La Croix, 16/09

Le régime méditerranéen, ses bienfaits et ses limites

Les Drs Pascale Barberger-Gateau, équipe « épidémiologie de la nutrition et du comportement alimentaire », Unité Inserm 897 « épidémiologie et biostatistique » et Catherine Féart, de l’Institut de santé publique, épidémiologie et développement, Université Bordeaux Segalen, s’intéressent, dans Le Figaro, aux « bienfaits du régime méditerranéen ». Ils rendent compte de l’étude des Trois-Cités, réalisé par l’équipe « épidémiologie de la nutrition » de l’unité Inserm 897 auprès de 1 500 personnes âgées. Cette étude, consistant à suivre tous les deux ans ces volontaires, avait pour objectif d’étudier l’effet protecteur du régime méditerranéen contre des affections fréquentes (troubles cognitifs, fractures, perte d’autonomie) chez les personnes âgées. Selon les deux chercheurs, « les personnes qui adhèrent le plus au régime méditerranéen ont des taux sanguins d’acides gras oméga-3 plus élevés, ce qui pourrait avoir un effet bénéfique sur le cerveau ». Par contre, « la faible consommation de produits laitiers [dans le régime méditerranéen] est une limite, notamment pour les personnes âgées », ajoutent les Drs Barberger-Gateau et Féart.

Le Figaro, 16/09

En Bref

Christophe Bernard, directeur de recherche Unité Inserm 1106 à l’Institut des neurosciences des systèmes à Marseille, rend compte, dans Le Figaro, des travaux réalisés avec son équipe sur le café et la grossesse. Il souligne : « Notre étude est la première démonstration des effets néfastes à court et long terme de l’exposition à la caféine sur le cerveau en développement ». Et d’ajouter : « La prochaine étape chez l’homme consiste à mener des études prospectives afin de suivre les enfants exposés ou non à la caféine pendant la grossesse (…) ». Le Figaro, 16/09

La ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem devrait annoncer, fin septembre, la création d’un site public d’information sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), indique La Croix. Un rapport du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes a été remis, le 13 septembre, au gouvernement. Il affirme que « les sites Internet, opposés à l’IVG, occupent une première place dans les référencements des moteurs de recherche ». Les auteurs du rapport estiment que l’information délivrée est parfois « fallacieuse ». Le Haut Conseil recommande donc un « discours public volontariste et accessible » sur l’IVG, grâce à la création notamment d’un site Internet et d’un numéro de téléphone national, sorte de « guichet unique », anonyme et gratuit. La Croix, 16/09

Selon Aujourd’hui en France, « parmi les mesures envisagées par le ministère de la Santé pour 2014 figure une petite révolution » : l’obligation d’afficher sur ou dans les boîtes de médicaments le « service médical rendu ». Si ce projet est validé par l’Elysée et s’il est voté par le Parlement, les laboratoires seraient alors contraints d’indiquer le niveau d’efficacité du produit. Aujourd’hui en France, 14/09
 

Marianne consacre un article aux « chirurgiens du cerveau [qui] modifient les comportements » grâce à la stimulation électrique. La revue souligne par exemple qu’« en France, la maladie de Parkinson touche 150 000 personnes. Dans le monde, près de 100 000 patients sont soignés par stimulation électrique ». Selon Luc Mallet, psychiatre et directeur de recherche à l’Inserm, à l’Institut du cerveau et de la moelle épinière à la Pitié-Salpêtrière, « ces techniques n’ont un avenir que pour les dysfonctionnements précis et identifiés de circuits neuronaux ». Marianne, 14/09

Rechercher
dans les Synthèses de presse


Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.




fermer
fermer
RSS Youtube